OM : Eyraud a entourloupé AVB, il est furax

OM : Eyraud a entourloupé AVB, il est furax

Photo Icon Sport

Cet été, l’Olympique de Marseille a décidé de miser sur André Villas-Boas pour succéder à Rudi Garcia.

Au premier abord, le Portugais était loin de plaire aux supporters phocéens. Mais au fil des semaines, le public marseillais a découvert l’ancien entraîneur du FC Porto, et a appris à l’apprécier. Désormais, AVB peut compter sur le soutien populaire, au contraire de sa direction. Et cela est totalement normal selon René Malleville, lequel a estimé sur l’antenne de Radio-Star que Jacques-Henri Eyraud n’avait pas été totalement transparent avec Villas-Boas au moment de la signature de ce dernier, lui cachant notamment la situation financière catastrophique du club.

« Il a de quoi être décontenancé. Quand il arrive, on lui dit qu’il n’y a aura pas beaucoup d’argent. Mais tu te dis, dans le foot, pas beaucoup d’argent, ça n’existe pas. Il ne faut pas déconner. Il a raison de se faire du souci et il a l’honnêteté de le dire. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il fasse des miracles. Il est franc du collier. Ce qui m’étonne, c’est qu’Eyraud ne dise jamais rien. Villas-Boas, il s’est fait bien défoncer. Il n’avait pas toutes les cartes en main quand il est venu » a commenté le supporter emblématique de l’Olympique de Marseille, pour qui André Villas-Boas s’est fait avoir comme un bleu. Heureusement pour lui, le Portugais peut (pour l’instant) compter sur le soutien des supporters malgré des résultats en demi-teinte.