OM : Deux renforts à Noël, il n'y a plus le choix

OM : Deux renforts à Noël, il n'y a plus le choix

Photo Icon Sport

Quatrième de Ligue 1 avec deux matchs de moins que ses principaux concurrents dans la course au podium, l’OM semble épuisé en cette fin d’année 2020.

L’enchaînement des matchs a été rude pour l’Olympique de Marseille, qui a disputé quatre matchs de plus que l’OL ou encore Montpellier. Au-delà de la répétition des matchs, c’est le manque de profondeur de l’effectif à la disposition d’André Villas-Boas qui a posé problème. Face au Stade de Reims, le coach portugais était privé de plusieurs titulaires potentiels comme Morgan Sanson ou Jordan Amavi. Et certains joueurs appelés en urgence afin de les remplacer n’ont pas été à la hauteur. On pense bien évidemment à Yuto Nagatomo, cible n°1 des critiques au lendemain du match nul de l’OM face à Reims.

Un latéral et un attaquant en priorité 

Les prestations décevantes du Japonais pourraient bien pousser la direction marseillaise a foncer sur un latéral, d’autant que Nagatomo couvre également le poste de Sakaï à droite, Sarr n’ayant pas été remplacé après son départ au Bayern. La venue d'un buteur est également indispensable selon Le Phocéen. « Il n'y a rien de surprenant à affirmer que les recruteurs Olympiens vont s'attacher à attirer à Marseille un garçon capable de faire souffler (ou mieux) Hiroki Sakai, bien seul dans son couloir droit. Si Yuto Nagatomo peut dépanner, on a pu constater hier qu'une blessure d'Amavi le prédispose à jouer à gauche. L'autre besoin qui semble récurrent ces derniers mois est le poste d'avant-centre. Si Dario Benedetto a retrouvé des couleurs, l'enchainement des matchs lui fait parfois perdre sa lucidité et Valère Germain, tout bien intentionné qu'il est, ne semble pas en mesure de dynamiser la pointe de l'attaque marseillaise » note le média marseillais. Reste maintenant à voir si Pablo Longoria et André Villas-Boas auront les moyens financiers de leurs ambitions. C’est un autre débat, et c’est loin d’être certain…