OM : Ajroudi et Boudjellal, les détails polaires signés Romain Molina

OM : Ajroudi et Boudjellal, les détails polaires signés Romain Molina

Photo Icon Sport

Depuis vendredi cela part dans tous les sens au sujet du rachat de l'Olympique de Marseille par Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal. Et certains ont du mal à y croire.

Même si l’Olympique de Marseille ne reprendra la compétition qu’à la fin du mois d’août, l’été s’annonce bouillant du côté du Vélodrome et de la Commanderie. Depuis que l’ancien président du RC Toulon a annoncé qu’il menait un projet de rachat du club phocéen, les rumeurs bruissent, les réseaux ayant largement contribué à la multiplication des « infos » certifiées par l’ami d’un ami, ou le frère d’un collègue. Spécialiste du business, et vrai connaisseur du Moyen-Orient, Romain Molina a évoqué sur sa chaîne Youtube cette possibilité de reprise de l’OM par Mohamed Ajroudi. Et le moins que l’on puisse dire est que Romain Molina a de sérieux doutes sur la capacité de l’homme d’affaires franco-tunisien à réussir cette opération à hauts risques.

Et le journaliste de dresser un portrait sans détour de Mohamed Ajroudi, et la portée de sa puissance au Moyen-Orient. « Est-ce que Mohamed Ajroudi connaît les mecs autour de Walid Ben Talal ? Oui. Est-ce qu’il a bossé avec Walid Ben Talal ? Non. Mohamed Ajroudi est un mec cultivé, qui a le sourire charmeur, qui est intelligent, il a de l’argent et un réseau, mais c’est un homme qui adore se prendre en photo avec des gens connus, qui est dans le paraître. Si je cite les gens qui les connaissent, c’est un embobineur. D’un petit truc, il fait une montagne. Mais les gens savent aussi très bien ce qu’il a fait par exemple avec Veolia en Arabie Saoudite, où il a monté le business plan mais a aussi voulu une commission avant même que les fonds arrivent. Il a des casseroles aussi en Tunisie, même s’il donne d’autres versions. Il est super convaincant, il est tout sauf con, sauf qu’après il disparaît dès qu’on parle concrètement d’argent. Il a des contacts, la preuve c’est lui qui a parlé à Louis Acariès et Mourad Boudjellal (...) Mais attention, avec lui on n’est pas sur du 700ME, on est très loin en dessous (…) Aujourd’hui on fait rêver les gens, on utilise le Moyen-Orient car ça évoque l’argent, mais c’est un leurre, un mirage. Car souvent les investissements du Moyen-Orient n’arrivent jamais. Je dis bonne chance à ceux qui aiment l’OM.... », a expliqué Romain Molina, qui estime que comme une très grande partie des clubs de Ligue 1 l'Olympique de Marseille, mais pas à un prix discount.