OM : Adil Rami toujours choqué par Jacques-Henri Eyraud

OM : Adil Rami toujours choqué par Jacques-Henri Eyraud

Photo Icon Sport

Quelques mois après son licenciement de l'Olympique de Marseille, Adil Rami a toujours du mal à comprendre ce qui lui est arrivé. Et le champion du monde en veut toujours à Jacques-Henri Eyraud.

Un an après avoir gagné la Coupe du Monde en Russie avec l’équipe de France, Adil Rami a connu une année 2019 désastreuse que ce soit sur le plan sportif et personnel. Outre sa rupture fracassante avec Pamela Anderson, le joueur a été viré sans ménagement par l’Olympique de Marseille pour faute grave. Désormais à Fenerbahçe, où ce n’est pas simple non plus, Adil Rami avoue qu’il a très mal digéré le comportement de Jacques-Henri Eyraud à son encontre. Et dans les colonnes du Parisien, le défenseur de 34 ans, qui n’envisage pas de ranger ses crampons de revenir sur ce départ fracassant de l’OM.

Adil Rami estime toujours que le président de Marseille n’a pas été correct avec lui et que sa carrière prouve qu’il a toujours été professionnel. « Pourquoi ça s’est si mal fini à l’OM ? Quand on connaît l’histoire, ça a été très choquant et lunaire de se faire virer. J’étais ultra motivé pour prendre une revanche lors de ma troisième saison à Marseille. Le président du club en a décidé autrement. A l’OM, on m’a coupé l’herbe sous le pied. J’avais un plan de carrière avec l’OM. J’étais proche de mes enfants. Tout a été chamboulé et il a fallu m’adapter. Il faut l’accepter. Je reste positif malgré tout sur mon passage à Marseille. Jacques-Henri Eyraud dit ce qu’il veut. C’est son opinion. J’ai la mienne. J’ai toujours eu conscience de ce qu’impliquent mon statut et mon métier de footballeur professionnel. Sinon, je n’aurais jamais pu réaliser tout ce que j’ai réalisé dans ma carrière »,  fait remarquer Adil Rami, qui ne ferme pas la porte à un retour en Ligue 1, même si à priori son avenir après la Turquie se profile plutôt dans le Golfe ou aux Etats-Unis.