Mathieu Valbuena fait payer l'OM, le mail qui fait mal !

Mathieu Valbuena fait payer l'OM, le mail qui fait mal !

Icon Sport

La cour d'appel d'Aix-en-Provence s'est rangée du côté de Mathieu Valbuena. L'ancien milieu marseillais était en litige avec l'OM sur une affaire d'indemnités en lien avec l'ancien agent du joueur et le transfert de Valbuena au Dynamo Moscou en 2014.

On dit souvent dura lex, sed lex. La loi est dure mais c'est la loi en français. Dans le cas présent, Mathieu Valbuena rajouterait bien à cette expression l'idée de durée car il lui a fallu attendre 2021 pour régler un contentieux datant de 2014. A cette époque, celui que l'on surnomme « Petit Vélo » entame les démarches pour quitter l'OM après huit années à fouler la pelouse du Vélodrome. Il s'en va découvrir le championnat russe avec le Dynamo Moscou. Mais, ce transfert devient plus complexe puisque Valbuena se sépare de son agent Christophe Hutteau. Les deux hommes se mettent d'accord pour une séparation à l'aimable durant laquelle le joueur payera 568 000 euros à son ancien représentant. 

Un mail de Vincent Labrune fait payer 568 000 euros à l'OM

Cependant, le joueur ne paye jamais cette somme ce qui pousse Hutteau à saisir la justice. En juin 2015, Mathieu Valbuena doit finalement s'acquitter de cette somme auprès de son ex-agent. Si l’ancien joueur marseillais a tardé à verser la somme, c’est qu’il estime que ce devait être l’OM qui devait la payer. Il décide alors de poursuivre le club phocéen devant la justice sur base notamment d’un mail dans lequel Vincent Labrune, le président du club à l’époque, répond positivement aux demandes de paiement de Valbuena. « Pour la bonne forme, peux-tu stp me confirmer que l'OM prend bien en charge l'indemnité de Christophe Hutteau (568 000 euros environ) dans le cadre de ce deal ? », rédigeait dans un mail l’international aux 52 sélections. Ce à quoi son président avait répondu d’un simple « OK ».

Deux lettres qui ont contribué à donner raison à Mathieu Valbuena en juin 2018 devant le conseil des Prud'hommes de Marseille puis dans le procès en appel en décembre 2021 à Aix-en-Provence. Selon le tribunal, l’OM a « manqué à ses obligations de loyauté et de bonne foi dans l'exécution de ses obligations contractuelles ». Le club olympien est donc condamné à rembourser les 568 000 euros à Mathieu Valbuena, à lui verser 5000 euros de dommages-intérêts pour préjudice moral et d’image, et à rembourser ses 2500 euros de frais de justice. Un épisode qui ne devrait pas réconcilier le peuple marseillais et l’OM avec son ancien feu follet du milieu.