Les Marseillais ont d’excellentes raisons de fêter la défaite du PSG !

Les Marseillais ont d’excellentes raisons de fêter la défaite du PSG !

Photo Icon Sport

« En tant que Marseillais, je n’aime pas trop Paris… » Interrogé avant la défaite du PSG contre le FC Barcelone en Ligue des champions mercredi (3-1), Romain Alessandrini avait lancé les hostilités. Autant dire que les supporters marseillais se déchaînent au lendemain de la démonstration du Barça. A l’image du site du Phocéen, qui a carrément cité les raisons de se réjouir de ce résultat.

« Parce que, sans même revenir à la Coupe des Clubs Champions glanée par l'OM en 1993, Paris avec son budget illimité depuis trois ans ne fait pas mieux que Didier Deschamps en 2012, arrivé au même stade dans une saison où il devait également gérer bien d'autres problèmes. »

« Parce qu'une victoire de Barcelone, c'est aussi une victoire du jeu. Et d'entendre les analystes expliquer qu'il fallait aller chercher haut cette équipe, ça renvoie forcément à la formation de l'OM qui le fait systématiquement. » Dédicace à Marcelo Bielsa.

« Parce que l'OM n'est pas totalement écarté par le PSG en Ligue 1. Avec une défaite aussi marquante, les Parisiens peuvent être totalement démoralisés et finir la saison en roue libre. Aux Olympiens d'être aux aguets pour en profiter. » L’OM est quand même à cinq points du PSG avec un match en plus.

« Parce que l'attitude des Parisiens, si arrogants en Ligue 1 notamment envers les arbitres, n'était soudainement plus la même. Peut-être parce que les trois principaux instigateurs de ce climat, Ibrahimovic, Thiago Motta et Verratti, étaient en tribunes. »

« Parce que les supporters du PSG évoqueront toujours ces trois absences pour expliquer leur défaite. Mais ont-ils seulement mentionné une seule fois qu'ils avaient gagné l'OM au Vélodrome alors qu'Imbula et Nkoulou n'étaient pas alignés ? »

« Parce qu'il faut arrêter avec cette théorie qui veut qu'il faut supporter des clubs français pour préserver l'indice UEFA. Avec des clubs qui laissent l'Europa League à Guingamp, la France ne rattrapera jamais l'Allemagne, l'Espagne ou l'Angleterre, même avec une finale Paris-Monaco. Et pour ce qui est des nations derrière, c'est bon, l'écart est creusé. »

« Parce qu'aujourd'hui, Taye Taïwo fête ses 30 ans. Et comme Romain Alessandrini le soulignait en conférence de presse, le Nigérian et le PSG, ce sont de bons souvenirs. » Pour rappel, l’ancien latéral gauche de l’OM avait repris un chant anti-PSG au micro du Stade de France en 2011.