L’OM en furie, les supporters incontrôlables ?

L’OM en furie, les supporters incontrôlables ?

Avant même le verdict de la commission de discipline, les propos d’apaisement de Pablo Longoria autour du match OL - OM ont volé en éclats ce mercredi soir.

Responsable de la communication de l’Olympique de Marseille, Jacques Cardoze a pris place devant l’entrée de la LFP pour dénoncer le fait que son club n’ait pas été convié à la réunion sur les troubles rencontrés pendant le match OL-OM. Une bizarrerie que la Ligue a justifié de son côté par le fait que c’était uniquement le club lyonnais qui était jugé de manière disciplinaire. Les Provençaux, qui réclamaient le match perdu pour l’OL, et donc gagné pour l’OM, sont entrés dans une colère noire après l’annonce du verdict, laissant entendre qu’ils pourraient refuser de se plier aux décisions des instances. En tout cas, Jacques Cardoze a immédiatement passer la seconde couche, expliquant qu’il ne pourrait pas « calmer » ses propres supporters avec un tel jugement. De quoi laisser craindre des incidents pour les matchs à venir ?

Une victoire sur tapis vert de l'OM et rien d'autre

«  C'est une décision décevante, voire humiliante pour les joueurs.  À Nice, un joueur (Dimitri Payet, déjà) a été touché par un supporter, ce qui est inacceptable. La même chose, dans des conditions différentes (jet de bouteille), s'est reproduite à Lyon. Deux faits et deux sanctions quasi-identiques. Que se passe-t-il si les Marseillais reçoivent 20 bouteilles cette saison ? On va rejouer 20 matches ? L'erreur a été commise avec Nice (et les mesures qui ont suivi). Le président (Pablo) Longoria souhaite une grille de lecture claire, avec une sorte d'automaticité. On se réserve le droit de ne pas reconnaître ce jugement. Seule une victoire sur tapis vert permet de calmer les supporters », assure le dirigeant marseillais, qui en profite pour rappeler que le peuple marseillais pourrait bien étaler son désaccord prochainement. 

Aulas accusé par Jacques Cardoze

Et Jacques Cardoze de monter au créneau concernant le verdict de la commission de discipline largement favorable à l’Olympique Lyonnais selon lui. Le dircom de l’OM aurait en effet aimé que la Ligue s’attarde sur les propos de Jean-Michel Aulas, ou bien sur les pressions mises sur l’arbitre pour faire reprendre le match. Selon lui, cela n’a quasiment pas été évoqué pendant la réunion. « Le coup de pression d’Aulas sur M. Buquet a-t-il été évoqué par la commission ? Je ne sais pas, mais je sais qu’une procédure doit être en cours pour ses propos qui ont été tenus et qui ont été rapportés dans le rapport de l’arbitre. Dans le rapport de synthèse il n’a que quatre lignes consacrées à l’état de santé de Payet, ça me semblait plus important que ça. Et par ailleurs, tout ce qui concerne la sécurité a été largement minimisé. A la lecture de ce rapport, il est évident que vous êtes plus proche de la thèse de Lyon que celle de Marseille », a assuré Jacques Cardoze, pour qui la LFP a tout simplement avantage l’OL au détriment de l’OM dans ce dossier.