Gerson à l'OM, Flamengo confirme pour Marseille !

Gerson à l'OM, Flamengo confirme pour Marseille !

S'exprimant ce lundi sur TV Bandeirantes, le vice-président du Flamengo a confié que les négociations étaient en cours avec l'OM pour Gerson, seul club européen dans la boucle pour l'instant.

Le dossier Gerson avance toujours du côté de l’Olympique de Marseille et c’est ce qu’a reconnu, lors de l’émission « Os Donos da Bola », le vice-président du club brésilien. Invité à s’exprimer sur l’éventuel départ du milieu de terrain, Marcos Braz, qui mène les négociations pour Flamengo, a confirmé que les discussions avec Pablo Longoria étaient toujours en cours. « Il y a trois semaines, le père du joueur nous a indiqué qu’un club français souhaitait faire une proposition. Elle a été faite via l'intermédiaire de son avocat, et nous en avons discutée. Il y a eu une ou deux clauses que nous n'avons pas acceptées. Les conversations se poursuivent afin que nous puissions voir si l’offre correspond à ce que notre club et Gerson attendent. Je répète, ce n’est pas Flamengo qui a mis le joueur sur le marché, c’est bien ce club français qui veut le recruter (…) Pour l'instant, il n'y a qu'un seul club français qui a une offre ferme pour Gerson. Un point que je veux souligner, c'est que la fenêtre des transferts s’ouvre seulement maintenant en Europe, et il semble possible que d'autres clubs s'y intéressent. Ce que nous avons, c'est une proposition ferme de Marseille que Flamengo est toujours en train d'analyser », a précise le vice-président du club où évolue Gerson.

Selon le média brésilien, la proposition de l’Olympique de Marseille est de 25ME plus des bonus qui permettent d’atteindre un transfert à 30ME. Mais Flamengo réclame également 20% d’une future vente de Gerson, tandis que le joueur n’a pas encore donné son feu vert à l’OM contrairement aux rumeurs qui annonçaient un accord contractuel déjà trouvé entre le milieu de terrain et le club dirigé par Pablo Longoria. Le feuilleton Gerson pourrait donc durer encore un peu, Flamengo étant évidemment tenté d'attendre que des concurrents se réveillent en Europe.