EdF : Deschamps en sueur, la solution est à l'OM !

EdF : Deschamps en sueur, la solution est à l'OM !

Icon Sport

A un mois de la Coupe du monde, Didier Deschamps s'inquiète pour son milieu de terrain. Mattéo Guendouzi rêve tout haut du Qatar et pourrait faire du bien aux Bleus. 

Les attentes sont toujours très élevées à l’Olympique de Marseille, mais quand il a signé à l’OM en 2021, après un passage tumultueux à Arsenal puis un prêt peu convaincant à Berlin, les supporters n’attendaient pas forcément des miracles. Pour un joueur formé au Paris SG et qui avait eu des problèmes de comportement chez les Gunners, la méfiance était de mise. Mais ce prêt s’est transformé en très bonne affaire, et même après son achat définitif, le milieu de terrain répond présent à chaque match, avec toujours la même énergie et la même qualité de passe. Cette bonne période lui vaut désormais de faire partie du groupe France, et lui donne l’espoir légitime de faire partie des Bleus pour la Coupe du monde. Dans un entretien qui sera diffusé ce dimanche sur BeIN Sports, Guendouzi n’a pas caché son enthousiasme à l’idée de se rendre au Qatar avec les meilleures équipes du monde.

Guendouzi, toujours à 100 % !

« C'est un rêve d'être à la Coupe du Monde, c'est un rêve d'être en équipe de France. Faire partie de ce groupe c'est quelque chose de très bien et ça vient récompenser le travail que je fais depuis de nombreuses saisons. Depuis tout jeune j'aurais tout donné pour y être donc forcément maintenant que j'y suis j'espère pouvoir jouer comme chaque joueur de l'équipe, mais le plus important c'est le collectif », a livré le joueur de l’OM, qui sait qu’il y a peut-être des places à prendre au sein des Bleus, avec le forfait récent de N’Golo Kanté, et celui possible de Paul Pogba. En tout cas, si Didier Deschamps cherche un joueur capable de mettre de l’impact, il l’a trouvé avec un Guendouzi qui arrive à apporter sa fougue sur chaque ballon, ce qui force même le respect de ses partenaires et des supporters de l’OM. « Je vis les matchs toujours à 100%. Mes coéquipiers le savent, je veux toujours tout gagner : les matchs et à l'entraînement. Parfois j'ai un peu la haine de la défaite et sur le terrain je peux avoir des réactions, rien de grave, mais parfois inapproprié de vouloir parler avec l'arbitre et m'embrouiller avec des adversaires parce que je suis dans cet état d'esprit de vouloir gagner », a livré celui qui fait en effet parfois peur à ses coéquipiers, notamment à l’entrainement où sa volonté de tout emporter sur chaque ballon lui a déjà valu quelques coups de chaud.