Dieng chamboule les plans de Tudor, révolution à l'OM ?

Dieng chamboule les plans de Tudor, révolution à l'OM ?

Icon Sport

Malgré un superbe début de saison, l’OM a affiché quelques limites, notamment dans le secteur offensif dans les gros matchs.

Face au Stade Rennais ou lors des deux matchs de Ligue des Champions, l’attaque de l’Olympique de Marseille s’est heurtée à certaines limites. Aligné en pointe, Alexis Sanchez n’est pas un véritable avant-centre tandis que Guendouzi ou Gerson, parfois utilisés en soutien du Chilien, ne sont pas des meneurs de jeu dans l’âme. Les solutions existent dans l’effectif avec Payet, Ünder, Luis Suarez ou encore Harit mais pour l’instant, Igor Tudor peine à trouver la bonne formule. A en croire La Provence, qui se projette sur la suite de la saison et sur les futurs choix que l’entraîneur de l’OM va devoir effectuer, une petite révolution offensive n’est pas à exclure. En cause, le grand retour de Bamba Dieng, enfin débarrassé des problèmes au sujet de son avenir et qui a effectué son come-back dans le groupe marseillais contre Rennes dimanche.

Dieng chamboule les plans d'Igor Tudor

Selon le quotidien régional, le Sénégalais va constituer un recours intéressant en attaque pour Igor Tudor, qui ne va plus se priver de le faire jouer maintenant qu’il est acquis que Bamba Dieng va rester à l’OM. L’ex-attaquant de Diambars va être d’autant plus utile que pour l’heure, Luis Suarez (2 buts en Ligue 1) ne fait pas l’unanimité au sein du club, où certains se demandent encore comment il a raté son énorme occasion à cinq mètres du but face à Francfort en Ligue des Champions la semaine dernière. Un éventuel retour de Bamba Dieng dans le onze de départ de l’OM pourrait également permettre à Igor Tudor d’aligner Alexis Sanchez un cran plus bas, dans un rôle de meneur de jeu qui lui conviendrait certainement mieux. « Le coaching de Tudor interpelle, aussi, notamment dans sa gestion des cas Dimitri Payet et Gerson » relève La Provence, pour qui le Croate va devoir réussir tôt ou tard à lancer les saisons du Brésilien et du Réunionnais, si importants la saison dernière sous Jorge Sampaoli.