Amalfitano voulait « faire son métier », Bielsa n’en voulait pas

Amalfitano voulait « faire son métier », Bielsa n’en voulait pas

Photo Icon Sport

Si la semaine passée Marcelo Bielsa avait affirmé en conférence de presse qu’il n’avait pas demandé à ce que des joueurs soient envoyés vers le loft, l’entraîneur argentin n’avait clairement pas l’intention de voir Morgan Amalfitano venir s’entraîner avec ses coéquipiers de l’OM jeudi au centre Robert Louis-Dreyfus. La venue du milieu offensif a mis l’entraîneur sur les nerfs, même s’il a chargé ses adjoints de s’occuper du cas Amalfitano, sans y parvenir. Après avoir renvoyé les joueurs chez eux, El Loco, qui a gardé froidement sa colère, est retourné dans les bureaux du club, informant Vincent Labrune de ce qui venait d’arriver. Le patron de l’Olympique de Marseille a réagi un peu plus tard en annonçant une sanction à venir à l’encontre d’un joueur que le club phocéen veut vendre. Du côté de Morgan Amalfitano, il semble que ce comportement soit l'aboutissement d’une période très dure pour l’ancien lorientais, mis à toutes les sauces depuis la reprise de l’entraînement, avant finalement d’être poussé vers la touche, comme d’autres. Et dans la Provence, un proche d’Amalfitano résume la situation d’une phrase : « Il voulait juste faire son métier ». Après Rod Fanni et Benoît Cheyrou, lequel n’avait rien vu venir non plus, Morgan Amalfitano est le troisième « gros » joueur à se voir ainsi « punir » par une mise à l’écart. Mais visiblement il ne l’a pas supporté…