Affaire Suk : Longoria prend des décisions fortes à Marseille

Affaire Suk : Longoria prend des décisions fortes à Marseille

Alors que l’affaire des propos racistes prononcés à l’encontre de l’attaquant troyen Hyun-Jun Suk a fait grand bruit autour de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria a décidé d’agir pour ne plus que ce type d'évènements se reproduisent au Stade Vélodrome.

Dimanche dernier, lors du match entre Marseille et Troyes (1-0), qui s’est disputé à huis clos, Hyun-Jun Suk a été victime de propos discriminatoires. En effet, des membres de l’OM ont traité l'attaquant sud-coréen de « sushis ». Un acte que le président marseillais ne pardonne toujours pas. Vu qu’après s’être excusé auprès du buteur de l’ESTAC et de son club, Longoria a aussi pris des décisions en interne. Ce vendredi, il a effectivement reçu l’un des auteurs des propos racistes, jugés « inacceptables » par le dirigeant espagnol. 

Selon RMC, l’OM a même lancé une « procédure interne auprès de la Direction des ressources humaines ». Une sanction devrait être prise dès la semaine prochaine, la radio sportive précisant qu’aucun joueur de Jorge Sampaoli n’est mouillé dans cette affaire. Mais désormais, tous les membres du banc de touche de l’OM ont l’interdiction de parler aux joueurs adverses : « Longoria a rappelé que ces règles de respect étaient non négociables et que tout manquement à cette règle serait lourdement sanctionné ». Autant dire que les choses sont maintenant claires, et plus aucun débordement ne sera toléré du côté de Marseille.