Lens : Comment les supporters ont arnaqué les dirigeants

Lens : Comment les supporters ont arnaqué les dirigeants

A Lens comme ailleurs, il est très rare de voir les clubs s’opposer franchement à leurs propres supporters, y compris quand leur attitude est peu recommandable.

Jean-Pierre Rivère avait choqué en défendant les supporters niçois après les incidents du mois dernier contre l’OM. Au lendemain des incidents du derby entre Lens et Lille, les dirigeants lensois reconnaissent à demi-mots des failles dans la sécurité et l’organisation du match. Tout au plus. Avant même que les incidents n’éclatent, le RC Lens a été surpris par le tifo d’avant-match déployé par le kop artésien. Sur l’ensemble de la longueur de la tribune Marek, soit quasiment 100 mètres, une énorme inscription « Lillois Merda » a ainsi été déployée, impossible à manquer du stade ou de la télévision. Ce genre de tifo qui demande des semaines de préparation, les dirigeants du RCL en ignoraient totalement la teneur. Selon eux, les supporters ont fait croire que ce serait un message de soutien aux joueurs lensois, et pas des propos insultants envers les adversaires. 

Un tifo de 100 mètres qui surprend le club

« Ce n’est pas le tifo le plus apaisant qui puisse exister. On n’était pas complètement au courant du tifo mais on connaissait son orientation. C’était normalement un message pro RC Lens et pas forcément celui qu’on a vu apparaître », a fait savoir Arnaud Pouille, le directeur général du RC Lens, au moment de faire le point sur les incidents. Le dirigeant lensois estime que les supporters se sont moqués de lui et a de toute façon prévu une réunion avec les fans lensois au sujet du derby de samedi. Il y sera bien sûr évoqué les débordements et le débarquement sur la pelouse du Kop pour tenter d’aller batailler avec les supporters lillois. En tout cas, aucune comparaison possible avec Nice-OM selon le directeur général du RC Lens, qui ne veut pas entendre parler d’un possible retrait de points. 

« Je ne parlerai pas de Nice-OM, ce n'est pas du tout les mêmes circonstances. Maintenant ce sont des événements qui interviennent de façon très rapprochée. Il n'y a pas eu d'acteurs du jeu touchés, les faits principaux se sont déroulés à la mi-temps. Oui, il y aura certainement une convocation par la commission de discipline, on échangera avec eux à ce moment-là », a livré Arnaud Pouille, persuadé que des sanctions administratives, et non sportives, seront de mise.