FCGB : Bordel à Bordeaux, pourquoi Paulo Sousa a craqué

FCGB : Bordel à Bordeaux, pourquoi Paulo Sousa a craqué

Photo Icon Sport

C’est désormais une habitude au sein du club bordelais, mais la situation est devenue encore plus délicate ces derniers heures.

En effet, Paulo Sousa a prévenu les leaders de son vestiaire qu’il comptait quitter le club dès qu’il en aurait l’occasion. L’entraineur portugais compte rencontrer la direction dans les plus brefs délais pour exprimer son ras-le-bol, et négocier un départ à l’amiable avant même le début de la saison prochaine. Une décision qui fait suite aux promesses rarement tenues par les investisseurs aux yeux du technicien girondin, lassé de servir de « caution » à agissements qu’il ne cautionne justement pas. Mais la goutte d’eau aura été la grande campagne de communication autour de la nouvelle identité du club, qui n’a visiblement pas été gratuite, et ce alors que dans le même temps Bordeaux ne s’autorise aucune dépense sur le marché des transferts. C’est la révélation de Manu Lonjon sur la situation actuelle à Bordeaux.

« Paulo Sousa n’a pas démissionné. Il sera à l’entraînement demain matin. Il souhaite rencontrer les dirigeants pour trouver une sortie amiable. Il est épuisé. On lui avait promis au départ que 85% des rentrées seraient réinvesties et 15% économisées. Le rebranding l’a rendu furieux. Qu’on investisse 2-3 ME là dedans alors qu’on lui refuse toutes ses propositions de joueurs est la goutte qui a fait déborder le vase. Il ne quittera pas Bordeaux pour rejoindre immédiatement un autre challenge (Benfica par ex). Il avait la main sur son groupe, était apprécié des joueurs. Sa relation avec le board est devenue impossible. Aucune confiance. Il ne veut plus être une quelconque caution. Il veut partir » a souligné l’insider à propos d’une décision qui risque de mettre les dirigeants girondins dans la difficulté pour préparer la saison suivante.