Primes : « Un malentendu » qui tombe mal pour Lloris

Primes : « Un malentendu » qui tombe mal pour Lloris

Photo Icon Sport

L’histoire des primes de qualification au Mondial 2010 que les joueurs de l’équipe de France insisteraient pour toucher n’aide vraiment pas les Bleus et l’opinion publique à tourner la page d’une Coupe du monde désastreuse. L’imbroglio a été au cœur de la semaine, où chacun a donné sa version, regrettant de toute façon l’attitude des joueurs impliqués, même s’il s’agissait finalement de remettre cet argent à une bonne cause. Hugo Lloris a tenté de clarifier la situation histoire d’étouffer ce problème, même si le gardien lyonnais reconnait que les internationaux ne sont pas prêts à renoncer à tout pour cela.

« La situation est claire. Par rapport au Mondial que nous avons fait, en aucun cas on ne mérite quoi que ce soit au niveau des primes (…).En aucun cas, nous n'avons voulu changer d'avis. On nous a proposé un papier sur lequel il nous était demandé de renoncer aux primes sur la saison 2009-2010 mais, pour nous, il n'est question que de celles concernant le Mondial, pas celles issues de la qualification. Tout le monde est du même avis. Cela reste une grande fierté de participer à des rencontres internationales. Tous les joueurs sont conscients de l'échec du Mondial, des répercussions et de l'image donnée. Nous avons tous la même envie de refuser ces primes et de les reverser à des œuvres caritatives. Je pense qu'il y a eu un malentendu. C'est dommage car nous n'avons pas trop besoin de cela en ce moment », a reconnu le gardien lyonnais à une semaine d’un match international face à l’Angleterre, au cours duquel la « nouvelle » équipe de France essayera face à un adversaire de renom de regagner un peu du prestige perdu cet été.