Les regrets de Gourcuff

En dépit d’une pléiade d’occasions, l’équipe de France n’a pas su creuser l’écart au tableau d’affichage face aux Iles Féroé, pour ne s’imposer finalement qu’1-0. Suffisant pour obtenir les trois points, insuffisant pour revenir à hauteur des Serbes à la différence de buts. « On aurait aimé marquer plus. Les Féroé ont joué à dix derrière. Nos occasions n’ont pu aboutir à cause d’un pied, d’une cuisse, d’une tête… On a largement dominé. Hugo (Lloris) n’a pas eu un arrêt à faire. Je n’ai pas eu de crainte. C’est dommage de ne pas avoir corsé l’addition, pour rétablir la différence de buts qui est très favorable à la Serbie », a regretté Yoann Gourcuff.