EdF : Deschamps a du calmer Mbappé !

EdF : Deschamps a du calmer Mbappé !

Olivier Giroud a beau avoir pris quelques pincettes, il n’a pas manqué de faire savoir après la victoire de mardi soir face à la Bulgarie, qu’il estimait qu’on oubliait un peu trop souvent de le servir alors qu’il était idéalement placé. 

Malgré son doublé, l’avant-centre de Chelsea a tenu à faire savoir son point de vue sitôt la fin du match sifflée, ce qui a même obligé Didier Deschamps à commenter cette sortie inattendu à une semaine du début de l’Euro. Mais il faut dire que la différence était perceptible avec un Karim Benzema qui, face au Pays de Galles comme lors de la première partie du match contre la Bulgarie, a vraiment été mis plusieurs fois dans une situation idéale pour marquer le premier but depuis son retour. « Discret parce que des fois on fait des courses mais les ballons n'arrivent pas. Vous dites qu'on ne m'a pas beaucoup vu au début mais peut-être qu'on aurait pu mieux se trouver », avait lancé Olivier Giroud, dans des propos qui ont tout de même fait du bruit dans le vestiaire.

L'explication Giroud-Mbappé

Ce jeudi, L’Equipe annonce en effet que Kylian Mbappé s’est senti visé par ces critiques. L’attaquant du PSG peut en effet le sentir comme ça, car il ne fait aucun doute que Giroud évoquait la difficulté du champion du monde à le servir. Les deux hommes se sont expliqués ce mercredi, mais Mbappé n’aurait toujours pas digéré ces attaques. La preuve, le prodige tricolore aurait demandé à Didier Deschamps d’être présent lors de la conférence de presse de ce jeudi, afin de donner son point de vue et de répondre à cette situation sur le jeu des attaquants. Le sélectionneur national ne devrait pas lui permettre de prendre la parole, préférant le voir se concentrer sur les entrainements et le match à venir face à l’Allemagne.

Une preuve que Mbappé n’a, malgré les explications de Giroud, pas vraiment goûté à cette sortie qui l’accuse de choisir les destinataires de ses passes. Le débat ne devrait en tout cas pas exister bien longtemps, puisque Karim Benzema sera remis pour le match d’ouverture de l’Euro, et sera à la pointe de l’attaque tricolore contre l’Allemagne. Malgré son doublé face à la Bulgarie, Olivier Giroud devra se contenter du statut de joker, avec un jeu qui ne convient pas toujours à la mobilité des Mbappé et Griezmann, même si son efficacité reste impressionnante.