Kylian Mbappé viré des Bleus, la menace française !

Kylian Mbappé viré des Bleus, la menace française !

Kylian Mbappé a mis tout le monde KO à Clairefontaine en décidant de boycotter le rendez-vous des sponsors et partenaires des Bleus. Entre décision éthique et vrai clash, Noël Le Graët est furieux.

Arrivé lundi à Clairefontaine avec l’ensemble de ses coéquipiers, Kylian Mbappé avait retrouvé le sourire malgré son dimanche décevant vécu avec le PSG. Et pourtant, l’attaquant champion du monde en 2018 préparait déjà certainement le coup qu’il a effectué ce mardi, et qui a en revanche totalement surpris la fédération française de football. Depuis le mois de septembre, son avocate demande des comptes et des précisions sur la teneur des engagements des joueurs internationaux avec les sponsors de la fédérations. Le dernier entretien date d’il y a un mois, et il y avait déjà de l’eau dans le gaz entre le clan Mbappé et Florence Hardouin, la directrice générale de la FFF. Et visiblement, les réponses données par la Fédération n’ont pas satisfait Delphine Verheyden, qui a mis au point avec Kylian Mbappé le boycott de la séance de shooting photos et les opérations commerciales prévues avec les sponsors de l’équipe de France, dévoile L’Equipe. 

La première fois qu’un tel boycott arrive

Un rendez-vous qui arrive ponctuellement, et auxquels tous les joueurs sont obligés de se soumettre quand ils signent la charte des internationaux français, mise en place en 2010 après le fiasco de Knysna. Jusqu’à présent, de mémoire de suiveur de l’équipe de France, jamais un joueur n’avait volontairement boycotté un tel rendez-vous. Certes, cette matinée à être à la disposition des sponsors et partenaires pour effectuer quelques séances n’est pas passionnante aux yeux des Bleus, surtout que parfois, ce sont des sponsors qui peuvent concurrencer des partenaires personnels, mais tout le monde se prête au jeu pour cette sollicitation qui arrive une ou deux fois dans l’année. Pas Kylian Mbappé, qui a décidé de rester dans sa chambre au moment de sa convocation, alors qu’il était forcément très attendu par les publicitaires et les dirigeants de la fédérations. 

Un refus lié à la malbouffe et aux paris sportifs ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

Ces derniers ont été pris sur le fait par la décision de leur attaquant vedette, et Noël Le Graët, qui a essayé de négocier en direct avec Mbappé au téléphone, n’a pas réussi à obtenir gain de cause, le buteur des Bleus campant sur sa position sur le conseil de son avocate. Cette dernière a depuis quelques temps fait savoir qu’elle ne voulait pas que l’attaquant du PSG soit associé à certaines marques, sans que pour le moment, le nom des sponsors incriminés ne soit cité. Certaines marques ne seraient pas compatibles au niveau « moral et éthique » avec les associations que parraine le « kid de Bondy », qui ne voudrait donc plus y être associé. Une référence faite à la préoccupation de Mbappé pour la nutrition saine des enfants, et forcément l’un des sponsors des Bleus est une marque de fast-food bien connue spécialisée dans le poulet. De même, la présence d'un opérateur de paris en ligne serait également un motif possible de clash.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

La Fédération Française de Football va devoir prendre très au sérieux ce problème, car jusqu’à présent, aucun international ne souhaitait remettre en cause ces quelques heures pour les sponsors des Bleus. Des sanctions sont donc possibles, sinon cela ouvrirait la boite de Pandore pour les internationaux tricolores, qui se diraient qu’ils seraient capables de renoncer à certains obligations commerciales. Un vrai mic-mac qui a mis le feu à la FFF, qui n’a aimé ni la décision de Kylian Mbappé, ni le fait d’être mis devant le fait accompli au moment des faits. Surtout que l'argent des sponsors est crucial à l'heure où l'instance fédérale est dans le dur financièrement. En revanche, l'attaquant tricolore était bien évidemment au rendez-vous de la séance d'entrainement de ce mardi, avec les équipements habituels des Bleus.