Henry : « En Serbie pour gagner »

Henry : « En Serbie pour gagner »

Photo Icon Sport

A Belgrade, Thierry Henry est revenu sur la polémique avec le Parisien et les ambitions tricolores pour le match de mercredi contre la Serbie.

Dans une ambiance surchauffée et un peu surréaliste en raison de problèmes de traduction, Thierry Henry était mardi soir face à la presse, avec à ses côtés Raymond Domenech. Et évidemment la première question a concerné les éventuels propos du capitaine des Bleus à l’encontre de son sélectionneur.
« Les choses ont été déformées, il y a une discussion constructive, il n’y a pas eu de clash, il n’y a rien eu de mal. C’est pour cela que nous avons tous été surpris. On a lu cela dans un certain journal (Ndlr : Le Parisien), c’est dommage de sortir des informations comme cela, mais bon on commence à avoir l’habitude malheureusement (...) Cela n’a pas perturbé le groupe, même si c’était le but. Que ça sorte, c’est pas un problème si les choses exactes sont dites. Mais là on parle de clash, on me prête ces propos. Que la personne qui raconté cela  fasse bien les choses et ne déforme pas les propos. Je souhaite désormais que l’on parle du plus important, le match », lançait un brin lassé Thierry Henry.

 


Evoquant la rencontre de mercredi, l’attaquant des Bleus et de Barcelone a reconnu que les Serbes allaient être délicats à battre, mais que l’équipe de France pouvait y croire. « On vient ici pour essayer de gagner ce match, même si on sait que ce ne sera pas évident. L’équipe de Serbie a démontré qu’elle était pour l’instante la plus forte du groupe, on va essayer quand même de prendre les trois points. On veut faire une grosse performance. Ici c’est assez chaud, y’a de l’ambiance et la Serbie ne sera pas facile à manoeuvrer, mais on va essayer de rester sur ce que l’on a fait contre la Roumanie. J’espère qu’il y aura ce petit facteur chance qui va faire tourner cela, car contre la Roumanie, il n’a pas manqué grand chose (...) Quand je vais sur le terrain, c’est pour essayer de jouer au football. Mais il y a des matches où il faut être présent dans les duels, et ce sera le cas », prévient Thierry Henry.