Galtier chez les Bleus, Zidane au PSG, la FFF met le feu !

Galtier chez les Bleus, Zidane au PSG, la FFF met le feu !

Icon Sport

La Coupe du monde 2022 au Qatar cet hiver pourrait être la dernière grande compétition de Didier Deschamps à la tête de la France. Christophe Galtier marque des points pour sa succession, ce qui pourrait envoyer Zidane au PSG. 

Après plus de dix ans aux commandes de l’Equipe de France, le sélectionneur Didier Deschamps pourrait tourner la page au terme du Mondial 2022 au Qatar. En fonction des résultats des Bleus durant cette compétition, il est possible qu’un chapitre se referme avec le départ de Didier Deschamps et l’intronisation d’un nouveau sélectionneur. Ces derniers mois, il a énormément été question de Zinedine Zidane chez les Bleus afin de prendre la succession de Didier Deschamps. Mais tandis que Zizou est annoncé vers le PSG avec de plus en plus d’insistance, Daniel Riolo croit savoir que le successeur de Didier Deschamps pourrait être un actuel entraîneur de Ligue 1. Au micro de RMC, le journaliste a confié que selon lui, Christophe Galtier avait de grandes chances de se voir offrir le poste.

Galtier après Deschamps en Equipe de France ?

« Le nouveau sélectionneur de la France après la Coupe du monde, on sait qui c’est. Zidane ? Non, je ne pensais pas à lui… Je pensais à un gars qui est à Nice et qui est prêt. Il y a des chances… Il y a des choses qui se discutent » a confié Daniel Riolo, qui enchaine les prédictions ces dernières semaines. Après avoir vu juste en ce qui concerne Lionel Messi au PSG et la prolongation de Kylian Mbappé dans la capitale française, le consultant de RMC s’est mouillé en dévoilant que selon lui, Zinedine Zidane allait bel et bien devenir le prochain entraîneur du Paris Saint-Germain. Reste maintenant à voir si cette information se confirmera. Quant à Christophe Galtier à la tête des Bleus, il s’agit là aussi d’un gros pari de la part de Daniel Riolo. Mais vraisemblablement, le journaliste est certain de ses sources depuis quelques temps et par conséquent, l’information est à prendre avec sérieux.

Il fallait prendre Zidane quand il était libre

Surtout que Noël Le Graët ne semble pas pressé de tourner la page Didier Deschamps. Le forcing de Zinedine Zidane, qui tient à rester libre pour reprendre les Bleus après le Mondial au Qatar, met donc le président de la FFF dans une situation délicate. La parade semble dès lors parfaite en avançant les pions sur Christophe Galtier pour fermer la porte à Zidane. Le PSG ne s'en plaindra pas, le club de la capitale insistant toujours auprès de ZZ pour en faire le successeur de Mauricio Pochettino. 

Une situation qui a en tout cas le don d'interpeller Emmanuel Petit, l'ancien champion du monde 1998 étant monté au créneau par rapport au jeu dangereux de Noël Le Graët. Sur l’antenne de RMC, Emmanuel Petit a fait part de ses doutes à ce sujet. Pour l’ex-milieu de la France et d’Arsenal, il est clair que Noël Le Graët aurait dû profiter de cette longue période durant laquelle Zinedine Zidane était libre afin de le faire venir. C’était selon lui le moment, alors que Didier Deschamps est à la tête des Bleus depuis plus de dix ans, soit une véritable éternité dans le sport de haut niveau.« Cela fait un an que Zidane est libre et je me rappelle des déclarations de Noël Le Graët qui dit que pour prétendre au poste de sélectionneur de l’Equipe de France, il faut être libre. Si demain, le PSG prend Zidane, il ne sera plus libre. Et si demain, Didier Deschamps se viande avec l’Equipe de France à la Coupe du monde, la finalité tout le monde la connaît. Son contrat se termine dans la foulée, et on prend qui ? Vous avez des noms à me donner ? Christophe Galtier est à Nice, il n’est pas libre et visiblement, c’est la condition de Noël Le Graët. A vouloir mettre ses fesses entre deux chaises, tu joues à un jeu risqué car si cela ne marche pas avec Didier Deschamps au Qatar, l’Equipe de France se retrouvera sans sélectionneur » a déclaré Emmanuel Petit, qui aurait aimé que Noël Le Graët entame la révolution des Bleus avec la nomination de Zinedine Zidane. Cela n’a pas été le cas et c’est donc bel et bien avec Didier Deschamps à sa tête que l’Equipe de France se rendra au Qatar en novembre prochain afin de défendre son titre de champion du monde.