Foot Amateur : Le Graët réélu, une reprise surprise en avril ?

Foot Amateur : Le Graët réélu, une reprise surprise en avril ?

Alors qu’une petite poignée d’amateurs se préparent à disputer les huitièmes de finale de la Coupe de France contre les pros en avril prochain, des centaines de clubs attendent impatiemment le retour des compétitions.

Il y a quelques semaines, le National 2 et la D2 féminine avaient reçu le feu vert de la Fédération Française de Football pour une reprise des championnats à la mi-mars. Sauf qu’après un premier week-end de compétition, avec des matchs en retard dans certaines poules de N2, l’Etat français a arrêté tout le monde au début du mois, à la suite du durcissement des mesures sanitaires pour lutter contre le Covid. Un stop jusqu’à quand ? Personne ne le sait vraiment, vu que la FFF n’a toujours pas officiellement évoqué une fin de saison. Tout simplement parce que les équipes de Noël Le Graët, fraîchement réélu à la présidence de la Fédé, font tout leur possible pour relancer les championnats amateurs, que ce soit au niveau national ou régional. C’est en tout cas le message transmise par Brigitte Henriques ce dimanche soir sur beIN Sports.

Une réponse attendue fin mars

« Dans les quinze jours qui viennent, on attend vraiment les directives du gouvernement pour savoir si on va pouvoir avoir une fenêtre de tir pour reprendre, d'ici avril, les compétitions qui ont été arrêtées. Il ne faut surtout pas que nos clubs ferment, et arrêtent les activités. Aujourd'hui, ils sont ouverts pour les jeunes avec ce qu'on appelle des pratiques alternatives, sans contact. Ce lien social est très important. On veut vraiment que cela puisse continuer jusqu'à la fin du mois de juin, c'est vraiment vital pour le football, le sport », a d’abord expliqué la vice-présidente de la FFF.

La FFF au soutien des clubs

Quoi qu’il arrive dans les semaines ou les mois à venir, les clubs amateurs pourront compter sur le soutien financier de la FFF. « Le gouvernement a décidé de mettre 100 millions d'euros pour le ''Pass'Sport''. À la rentrée, il y aura 80 euros par licencié en fonction du quotient familial. Nous avons une vraie responsabilité qui est d'aider nos clubs à aller chercher ces sommes-là pour faire revenir les jeunes dans les clubs », a conclu Henriques, qui sait pourtant que de nombreux clubs ne vont probablement pas survivre à cette crise…