FFF : L'incroyable réussite de Le Graët, il n’en revient pas

FFF : L'incroyable réussite de Le Graët, il n’en revient pas

Noël Le Graët et la FFF, c'est fini pour le moment, et probablement pour toujours. Le dirigeant emblématique sort par la petite porte, mais sa longévité interpeller. Pas forcément dans le bon sens. 

Il y a une semaine, Noël Le Graët dérapait totalement sur RMC en envoyant paitre Zinedine Zidane au sujet de l’avenir de l’ancien maestro de l’équipe de France. Paradoxalement, alors que le président de la Fédération Française de Football était déjà la cible d’une enquête du Ministère des Sports, c’est cette sortie musclée à l’encontre de « Zizou » qui a provoqué quasiment instantanément sa mise à l’écart. S’il semble désormais peu probable de voir Le Graët retrouver son poste même à l’issue de l’enquête sur les comportements à la 3F, la patte du dirigeant breton continue d’être présente. Jusque dans le choix de mettre Didier Deschamps au poste de sélectionneur pour les trois prochaines années. 

Deschamps et Le Graët n'ont même pas négocié

« Deschamps et Le Graët sont tellement de connivence, qu’il n’y a pas eu de discussion. C’est Deschamps qui décide du contrat en fait, il n’y a pas de vrai discussion. Ils ont une telle relation, dans les deux sens, c’est comme ça que ça prolonge », explique ainsi Mickaël Landreau, pour qui fort de son bilan, Didier Deschamps a littéralement fait ce qu’il voulait avec son agent dans les négociations. Cela même si son contrat n’a pas été remis en cause par le comité exécutif réuni la semaine dernière. De quoi asseoir un peu plus le pouvoir du sélectionneur, qui a déjà posé son empreinte sur les Bleus. Résultat, pour les joueurs, ce n’est pas facile de se mouiller sur la situation à la FFF, même si Kylian Mbappé a lui mené la révolte avec sa prise de parole musclée sur les réseaux sociaux. 

« Mbappé a pu le faire avec son aura, mais déjà pour les joueurs c’est difficile pour eux car Didier Deschamps vient de prolonger de quatre ans », a souligné sur Canal+ l’ancien gardien de l’équipe de France, qui estime que le problème au sein de l’instance fédérale ne va pas se régler même si Le Graët venait à sauter. Le problème est plus profond, et la façon dont le dirigeant breton s’est accroché au pouvoir démontre bien l’étendue du mal.

Les affaires ne touchaient pas Le Graët

« Mais toute cette affaire, je ne pense pas que ça change grand chose. C’est un jeu de pouvoir, c’est un jeu politique, c’est extraordinaire qu’il ait pu rester aussi longtemps en ayant autant d’affaires. Et désormais, je ne sais pas si le fonctionnement va changer. Car cela fait des années et des années que c’est comme ça. Et les joueurs sont obligés de vivre avec ce système là, mais humainement parlant, c’est catastrophique. Si cela peut changer ? Moi je n’y crois pas ! », a assuré l’ancien portier du FC Nantes, qui a toutefois vu ses collègues du Canal Football Club être plus optimistes sur un possible réel changement au sein de la FFF. En tout cas, tout le monde l’a bien compris et cela semblait encore impensable il y a peu, mais l’ère Le Graët s’est bien terminé au sein du football français. Et pas de façon très glorieuse même s’il reste à attendre les conclusions de l’enquête dans quelques jours désormais.