EdF : Nicolas Anelka ment, L'Equipe contre-attaque

EdF : Nicolas Anelka ment, L'Equipe contre-attaque

Photo Icon Sport

Ce mercredi, c’est un documentaire de Netflix qui a fait l’actualité autour du ballon rond.

« Anelka, l’incompris », a mis en lumière le parcours tumultueux de l’ancien attaquant du PSG, du Real Madrid, d’Arsenal et de l’équipe de France. Avec bien évidemment en point d’orgue les confidences de l’ancien joueur sur l’épisode de Knysna, où éjecté à la mi-temps du match face au Mexique par Raymond Domenech, il a été accusé par L’Equipe d’avoir insulté le sélectionneur national. Des propos démentis de longues années après par l’ensemble des participants à cette courte joute verbale, et qui n’ont pas été digérés par le clan Anelka. Dans ce documentaire façonné par son agent Doug Pingisi, le quotidien sportif remet ce jeudi plusieurs passages en cause.

Outre l’absence totale de contradicteurs sur certains épisodes de sa carrière, les résumés très sommaires des moments ratés comme son retour au PSG en 2000, L’Equipe n’a pas laissé passer une petite pique glissée dans le documentaire. En effet, dans « Anelka, l’incompris », il est précisé que L’Equipe, sollicité par les équipes de réalisation du documentaire, n’a pas souhaité réagir. Une version totalement démentie par le quotidien sportif. «  La direction de la rédaction de L'Equipe n'a pas été contactée pour réagir au contenu du documentaire », a répondu le journal sportif, qui avait visiblement envie de se défendre, puisque c’est une double page qui a été consacrée à ce documentaire ce jeudi. Nul doute que, si L’Equipe avait eu la parole dans ce documentaire, le quotidien aurait souligné que la justice a débouté Nicolas Anelka pour sa plainte en diffamation à l’encontre du journal, malgré l’exagération entre les insultes mises en Une, et la réalité de l’échange. Une "incompréhension" de plus...