Edf : Mbappé envoie un message dans le vestiaire des Bleus

Edf : Mbappé envoie un message dans le vestiaire des Bleus

Icon Sport

En l'absence de Karim Benzema, le leader offensif de l'Équipe de France est bien Kylian Mbappé. Auteur d'un doublé face au Danemark, l'attaquant du PSG a réalisé une performance exceptionnelle. En mission au Qatar, Mbappé n'a pas fanfaronné après ses deux buts.

Mbappé est là pour briser tous les records. Il l'a une nouvelle fois prouvé en inscrivant un doublé contre le Danemark. Déjà auteur de 7 buts en Coupe du monde, à 23 ans, Mbappé est le deuxième meilleur buteur français dans la compétition. Déjà vainqueur et élu meilleur espoir il y a quatre ans en Russie, Mbappé ne compte pas rester sur ses acquis et a l'ambition de soulever un deuxième mondial. Malgré son doublé qui a permis aux Bleus de battre le Danemark et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022, Mbappé est resté modeste. Selon les informations de RMC Sport, le natif de Bondy ne s'est pas enflammé après son doublé mais est resté plutôt stoïque dans les vestiaires, devant ses coéquipiers impressionnés par la maturité et la performance XXL de Mbappé.

Mbappé l'égale de Zidane ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

Déjà leader au PSG depuis quelques saisons, Mbappé vient de passer un cap au Qatar. Sans Paul Pogba, la France a perdu son leader charismatique. Si Hugo Lloris est le capitaine de l'Equipe de France, c'est bien Kylian Mbappé qui est perçu comme le leader d'une sélection très attendue pour ce Mondial au Moyen-Orient. Grâce à son doublé, Mbappé a inscrit ses 30eme et 31eme buts en sélection. Mbappé revient donc à hauteur de son idole de jeunesse Zinédine Zidane. L'attaquant français espère connaître la même gloire que le ballon d'or 1998 et atteindre une deuxième finale de Coupe du monde. Qualifiés pour les huitièmes de finale, les Bleus peuvent compter sur un Kylian Mbappé, venu au Qatar pour remporter une troisième étoile. Et sa détermination à ne pas savourer exagérément son doublé face au Danemark envoie aussi un message à ses coéquipiers : cette victoire était nécessaire, mais ce n'était clairement pas un aboutissement dans ce mois au Qatar.