EdF : Mbappé abuse, Didier Deschamps enrage

EdF : Mbappé abuse, Didier Deschamps enrage

Principal danger offensif de la France, Kylian Mbappé se concentre uniquement sur l'attaque. Un comportement qui a tout de même fini par agacer Didier Deschamps. Et pas que lui. 

Comme face à l’Angleterre en quarts de finale, Kylian Mbappé n’a pas augmenté son total de buts à l’occasion de la demi-finale face au Maroc. Pourtant, l’attaquant du PSG a été impliqué sur les deux réalisations, avec à chaque fois des tentatives contrées qui ont permis à Lucas Hernandez puis à Randal Kolo-Muani de finir le travail. Si cela a été possible, c’est aussi parce que les défenses sont mobilisées quand l’ancien monégasque a le ballon dans les pieds aux abords de la surface. Une importance offensive réelle donc, mais de l’autre côté du terrain, sa faible implication défensive a été très remarquée. 

Dès le début de cette compétition, Didier Deschamps a prévenu qu’il donnait une totale liberté offensive à Kylian Mbappé, et l’épargnait de la plupart des taches défensives. Même s’il a un rôle d’ailier dans cette équipe, à l’image d’Ousmane Dembélé sur le côté droit, le Kid de Bondy montre un détachement total pour le moindre repli défensif que cela en fait un réel problème. Le Maroc l’a bien compris en abusant de son côté droit avec Hakimi et Ziyech, ce qui a souvent fait mal au seul Lucas Hernandez, parfois aidé par un milieu de terrain supplémentaire. 

Thuram pour sauver le côté gauche de la France

Sur certaines images, on voit Antoine Griezmann interpeller Didier Deschamps au début de la seconde période pour lui montrer du doigt le côté gauche des Bleus, et lui faire signe que cela passait trop facilement. Le sélectionneur national a fini par rectifier le tir, faisant entrer le remuant Marcus Thuram pour replacer Mbappé dans l’axe, et tant pis pour le #pivotgang avec Olivier Giroud. Immédiatement, les Bleus ont réussi à gérer les offensives des Lions de l’Atlas et cela a donné une fin de match beaucoup mieux maitrisée, surtout de ce côté. 

Si Didier Deschamps a été quelque peu forcé par Antoine Griezmann, décidément présent à tous les niveaux, de rectifier le tir, le sélectionneur national avait bien sûr déjà remarqué l’attitude de son attaquant. Selon L’Equipe, « DD » a fait remonter le problème à Mbappé dès la 28e minute, lors d’une discussion musclée qui n’a pas forcément fait évoluer les choses. « Didier Deschamps, avec lequel il a vivement discuté dès la 28e minute près du banc, n'a pas dû être parfois très content non plus des boulevards laissés par son joueur sur le côté gauche tricolore » souligne le quotidien sportif, qui donne la note de 5/10 au joueur du PSG sur cette rencontre, avec un commentaire acerbe sur son faible goût pour l’aide collective à récupérer le ballon. « Il n’a jamais fait l’effort de défendre ni même de couper les lignes de passes », a dénoncé le quotidien sportif. Un comportement accepté par Didier Deschamps, même si sur une demi-finale de Coupe du monde, le sélectionneur national a certainement trouvé que Kylian Mbappé avait été plus que limite dans son aversion pour le travail défensif.