EdF : Les Lyonnaises en furie, Diacre se fait tailler en pièces

EdF : Les Lyonnaises en furie, Diacre se fait tailler en pièces

Photo Icon Sport

Touchée par le Covid-19 et donc éloignée de la sélection de l’équipe de France féminine ces derniers temps, Corinne Diacre traverse une période très compliquée avec ses joueuses…

Mardi, les Bleues ont fait un triste match nul et vierge en Autriche dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2022. Un résultat à l’image de l’équipe de France féminine en ce moment. Pour ce rassemblement d’octobre, et sachant qu’elle entretient des relations très fraîches avec les cadres de l'OL, Corinne Diacre a notamment décidé de se passer d’Amandine Henry, son ancienne capitaine. Un choix très critiqué, même par les joueuses qui ne sont plus dans le groupe France, comme Sarah Bouhaddi. En conflit avec sa sélectionneuse, la gardienne lyonnaise n’est plus en sélection depuis l’été dernier. Un choix qu’elle assume, tout en rejetant la faute sur Diacre.

« J'ai fait un choix difficile, mais que j'assume, car l'après-Coupe du monde a été très difficile avec Corinne Diacre sur les derniers stages. Je ne regrette pas car je vivais très mal là-bas. Gagner un titre avec cette sélectionneuse me paraît impossible. On vit dans un climat très, très négatif. Je ne me vois pas gagner quelque chose avec cette sélectionneuse, et beaucoup de joueuses le pensent aussi mais ne le disent pas. Cela ne fonctionnera pas, je peux mettre mes deux mains à couper que l'équipe de France ne gagnera pas l'Euro si Corinne Diacre reste. Tant qu'elle n'a pas confiance en moi, qu'il n'y a aucune relation entre elle et moi, il n'y a aucun intérêt. Elle l'a accepté, la conversation a duré une minute », a balancé, sur OL TV, la portière de 34 ans, qui pourrait donc rester bloquée à 149 sélections, sachant que Diacre a encore la confiance de Noël Le Graët pour les mois à venir…