EdF : Le Graët interpellé, les Lyonnaises veulent la tête de Diacre

EdF : Le Graët interpellé, les Lyonnaises veulent la tête de Diacre

Photo Icon Sport

En froid avec Corinne Diacre, plusieurs Lyonnaises de l’équipe de France tentent de pousser la sélectionneuse vers la sortie. Le président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët a en effet été sollicité.

Corinne Diacre a beau le nier en conférence de presse, la fracture avec une partie de son vestiaire se confirme. La sélectionneuse de l’équipe de France féminine, notamment à l’origine de tensions avec Eugénie Le Sommer, Wendie Renard et la gardienne Sarah Bouhaddi, entre cette fois en conflit avec sa capitaine Amandine Henry.

La milieu de l’Olympique Lyonnais a déjà disputé trois matchs depuis son retour de blessure et pourtant, la technicienne se sert de sa condition physique pour justifier sa non-convocation au prochain rassemblement. Et si la coach tricolore avait entendu parler d’une manœuvre dans son dos ? Car selon les informations de RMC, plusieurs Fenottes membres des Bleues, récompensées d’une médaille de la Fédération Française de Football pour leur dernier sacre en Ligue des Champions, ont profité de la cérémonie à Lyon mardi pour interpeller Noël Le Graët.

La prolongation qui passe mal

L’occasion pour elles de souligner leur mal-être sous les ordres de Corinne Diacre. Et d’insister sur l’impossibilité de remporter l’Euro 2022 dans ces conditions. Une manière de pousser la sélectionneuse vers la sortie… Sauf que le président de la FFF n’aurait pas vraiment proposé de solutions, lui qui vient de prolonger l’entraîneuse en secret pour une année supplémentaire, en raison du report de l’Euro provoqué par la crise sanitaire. Une prolongation mal accueillie chez certaines Bleues bien décidées à obtenir gain de cause.