EdF : Le show Benzema, ça n'existe pas avec Deschamps

EdF : Le show Benzema, ça n'existe pas avec Deschamps

Pour le gros choc de la première journée de l’Euro, la France a rempli son objectif en disposant de l’Allemagne 1-0.

Une rencontre disputée dans la lignée du titre mondial des Bleus, avec beaucoup de solidité, du travail défensif sur chaque ballon, de la solidarité et une bonne dose de réalisme. De quoi proposer un bloc compact si cher à Didier Deschamps, et qui a fait la recette des Tricolores en 2018. Avec le titre de champion du monde au bout. Le retour de Karim Benzema n’a pas changé grand chose à la philosophie de jeu française, la patte de « DD » ne laissant pas vraiment la place à la folie offensive. C’est ce que souligne Bixente Lizarazu, pour qui l’attaque terrifiante sur le papier, se contentera largement de gagner ses matchs 1-0 si jamais il y a le titre au bout. Et tant pis pour ceux espéraient un peu de folie avec les noms couchés sur le papier. 

« Les romantiques qui espéraient, avec le retour de Karim Benzema, que l'équipe de France allait devenir beaucoup plus flamboyante et proposer un jeu d'attaque fantastique sont sans doute un peu déçus depuis le premier match des Bleus, mardi. Mais les pragmatiques seront satisfaits par cette victoire et l'impression qu'elle a laissée. Le match contre l'Allemagne nous dit que Didier Deschamps ne va rien changer à sa méthode, ni à l'ADN de son équipe. Même s'il a pléthore de talents devant, il ne va pas sonner la charge le poitrail bien ouvert pour autant. Ce que les Bleus ont montré mardi a donc effacé les petits doutes qu'on pouvait avoir, un éventuel excès de confiance ou une perte d'équilibre défensif. Honnêtement, après cette victoire, il est difficile de leur trouver un point faible. Tactiquement, ils laissent peu d'espaces et font peu d'erreurs. Collectivement et mentalement, ils sont forts. Physiquement, ils semblent affûtés. Et encore, ils n'ont pas vraiment exploité tout leur potentiel offensif », a souligné dans L’Equipe l’ancien défenseur de l’équipe de France, pour qui la recette de Didier Deschamps ne changera pas d’un iota en 2021, que ce soit Karim Benzema ou Olivier Giroud en pointe.