EdF : Le guerrier de Deschamps a la dalle, le Qatar est prévenu

EdF : Le guerrier de Deschamps a la dalle, le Qatar est prévenu

Icon Sport

L'équipe de France débutera son Mondial au Qatar par une rencontre face à l'Australie. Une rencontre que tous les joueurs veulent disputer. 

Les hommes de Didier Deschamps ont décollé pour le Qatar ce mercredi. L'équipe de France n'aura que quelques jours devant elle pour se préparer à son entrée en lice face à l'Australie le 22 novembre. Et les Bleus vont encore croiser les doigts pour ne pas avoir à déplorer de nouvelles absences. La récente blessure de Christopher Nkunku, remplacé dans le groupe par Randal Kolo-Muani, a de quoi en faire trembler certains. D'autres veulent juste profiter du moment présent, à l'image de Mattéo Guendouzi, habitué du groupe France depuis quelque temps déjà. 

Guendouzi, le guerrier de Deschamps 

Le joueur de l'OM, très heureux de faire partie du groupe qui va jouer la Coupe du monde, ne boude pas son plaisir, comme il l'a récemment indiqué au cours d'une interview donnée à la FFF : « C'était un rêve, et il est devenu réalité. C'est une immense fierté. A l'annonce de la liste, il y a eu beaucoup d'émotion, tu repenses à toutes ces années de travail, à tout ce que tu as bien fait. Il y a eu des moments difficiles, et c'est l'une des plus grandes fiertés de toute ma jeune carrière. C'est même ma plus grande fierté, et j'ai hâte d'y être. J'espère qu'on va faire quelque chose d'exceptionnel là-bas ». Bagarreur et habitué au haut niveau, Guendouzi pourrait bien avoir un rôle à jouer pendant cette Coupe du monde. Surtout que les organismes des habituels titulaires seront mis à rude épreuve. L'équipe de France aura certainement besoin de tout son groupe concerné et déterminé pour défendre au mieux son titre, acquis plus de quatre en arrière en Russie. Autre joueur de l'OM à faire partie du groupe, Jordan Veretout, qui devra lui aussi se tenir prêt si on fait appel à lui. Après sa rencontre face à l'Australie le 22 novembre, l'équipe de France affrontera le Danemark (26 novembre) puis la Tunisie (30 novembre). Attention au piège pour des Bleus qui avancent depuis plusieurs semaines dans l'incertitude la plus totale.