EdF : Le désastre de Knysna a fait du bien au football français

EdF : Le désastre de Knysna a fait du bien au football français

La Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud est restée comme la pire jamais réalisée par l’équipe de France.

Si les Bleus ont aussi failli complètement en 2002 alors qu’ils étaient les grands favoris, le fiasco n’a pas été que sportif en Afrique du Sud. Les Tricolores ont été catastrophiques à tous les niveaux, avec la grève de l’entrainement, des performances insipides, une ambiance délétère, un Raymond Domenech loin d’être exemplaire et des médias qui ont fait monter la sauce pour une explosion finale qui a fait honte au football français. Le dernier match, avec une défaite 2-1 contre l’Afrique du Sud qui organisait la compétition, a mis fin au calvaire de l’équipe de France, tombée plus bas que jamais. Mais pour mieux se relever avec le temps. S’il n’était pas de l’aventure, Raphaël Varane, du haut de ses 28 ans, estime que ce terrible coup dur pour le football français a permis de repartir ensuite sur des bases saines et relancer une génération qui se montre depuis non seulement efficace sur le terrain, mais avec beaucoup moins d’histoires dans le vestiaire. 

« Knysna n’est pas un chapitre très positif. On apprend du passé et c’est vrai que depuis il y a eu des modifications à tous les étages… Cet évènement a permis de se restructurer. Je préfère voir le côté positif et voir ce que cet épisode à amener en bien à l’équipe de France », a fait savoir le taulier de la défense des Bleus, pour qui les évènements de 2010 ont aussi permis de mettre en lumière que rien n’était épargné aux footballeurs. Depuis, les éventuels brouilles ou désaccords se gèrent en interne et même si la taupe n’a toujours pas été trouvée par Patrice Evra, les Tricolores se sont servis de cette expérience en Afrique du Sud pour ne pas oublier ce qu’il ne fallait surtout pas faire dans un grand évènement mondial.