EdF : La France va se planter, un journaliste annonce l'élimination

EdF : La France va se planter, un journaliste annonce l'élimination

Icon Sport

L'équipe de France sera opposée à la Pologne ce dimanche en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Un nouveau test pour les hommes de Didier Deschamps. 

Les champions du monde ont eu le mérite de terminer premiers de leur groupe. Malgré tout, la dernière défaite face à la Tunisie, avec certes une équipe remaniée, a quelque peu cassé la dynamique de victoires de l'équipe de France. Les hommes de Didier Deschamps vont donc devoir rebondir contre la Pologne dès ce dimanche. Surtout que la France n'aura plus le droit à l'erreur, match à élimination directe oblige. En plus d'un résultat positif, Didier Deschamps espérera certainement être épargné par les blessures, alors que les Bleus ont déjà dû déplorer quelques absences de marque et la profondeur du groupe français n'est pas des plus importantes. D'ailleurs, pour certains observateurs, c'est la raison pour laquelle l'équipe de France ne remportera par cette nouvelle édition de la Coupe du monde. 

Didier Deschamps encore pris pour cible 

Sur l'antenne d'RMC, Florent Gautreau a en effet donné son ressenti sur la fin de parcours des Bleus. Et pour lui, inutile de trop rêver. « La France a les qualités pour aller en quarts. Mais les faiblesses vues contre la Tunisie étaient intéressantes pour savoir ce que tu avais en réservoir. On est limité un peu partout. On a une équipe type mais derrière, les choix de Deschamps dans la structure de la liste vont ressortir comme un problème. (...) Pour aller au bout, il faudra être beaucoup plus fort que ça. A part le duo Mbappé-Griezmann qui peut faire la différence, on a des faiblesses défensivement et au milieu. Est-ce que tu peux décemment penser que tu peux aller au bout ? On ne sait pas quels latéraux tu vas mettre et on n'est pas sûr du milieu de terrain », a notamment indiqué Florent Gautreau, assez pessimiste quant au reste du parcours des Bleus. Aux champions du monde de désormais faire taire les critiques. Cela commencera par cette rencontre face à la Pologne. En quarts de finale, les Bleus affronteraient soit le Sénégal, soit l'Angleterre.