EdF : Jamais d’entraineur étranger, Le Graët le promet

EdF : Jamais d’entraineur étranger, Le Graët le promet

Didier Deschamps solidement installé au poste de sélectionneur, Noël Le Graët ne se voit pas aller chercher bien loin en cas de changement.

Même s'il fait le tour des ligues et des districts en dépit de la situation forcément délicate du football dans le pays à l’heure actuelle, Noël Le Graët n’est pas entré dans une campagne pro-active pour conserver son poste de président de la FFF. Le dirigeant breton se veut très confiant, fort des récents succès des Bleus, et n’est pas véritablement inquiété par Frédéric Thiriez et Michel Moulin, les deux autres candidats. Il reste bien évidemment à connaitre le verdict des urnes, le 13 mars prochain. Néanmoins, dans un entretien au Figaro, Le Graët a tenu à faire savoir qu’il n’envisagerait absolument jamais de recruter un sélectionneur étranger pour être à la tête de l’équipe de France. 

« Même pas en rêve. Impossible. Il y a assez de bons entraîneurs en France pour qu’on aille chercher un technicien hors de nos frontières. Moi, président de la FFF, cela ne se passera jamais de cette façon. Attention, je ne veux pas que cela soit pris de façon péjorative par rapport à la qualité des entraîneurs étrangers, mais nous formons à la fédération française des techniciens sans arrêt, il y a des bons entraîneurs en Ligue 1. Si Didier partait, si Zidane n’était pas libre, ce serait sûrement l’un des coachs actuels. Je m’arrête là, car je vois venir votre autre question sur l’identité de ces personnes… » a logiquement conclu le président de la FFF, qui sait bien que le nom de Zidane revient comme une évidence quand Didier Deschamps ne sera plus en poste. Si Zidane n’était pas disponible ou désireux d’occuper cette place, la course serait donc ouverte entre les entraineurs français en activité. 

Jusqu’à présent, l’équipe de France a été dirigée à deux reprises par des entraineurs étrangers : l’Anglais George Kimpton en 1938 et le Roumain Stefan Kovacs dans les années 70.