EdF : J’avais raison pour Mbappé, Pierre Ménès fanfaronne

EdF : J’avais raison pour Mbappé, Pierre Ménès fanfaronne

Photo Icon Sport

Après le 1-4 en Moldavie, l’équipe de France a confirmé sa bonne santé offensive en faisant craquer l’Islande 4-0, ce lundi au Stade de France.

Mais contrairement au premier match, les Tricolores se sont trouvés pour des combinaisons convaincantes, et qui ont permis de fatiguer une équipe insulaire qui n’a pas vu le jour. Un spectacle convaincant et au cours duquel Kylian Mbappé a encore montré qu’il faisait toujours mal à ses adversaires. Et encore plus quand il s’entend bien avec Antoine Griezmann et les autres joueurs offensifs, souligne Pierre Ménès, qui avait accusé les autres internationaux de trop peu jouer avec le buteur du PSG lors du match en Moldavie. Cette fois-ci, le tir a été rectifié, et tout de suite, c’est beaucoup mieux pour le consultant de Canal+.

« Lors du dernier CFC, j’avais un peu mis le doigt sur l’exclusion de Mbappé du circuit préférentiel des Bleus. Alors évidemment, cela a profondément déplu. Je défendais mon chouchou et je n’y connaissais rien en foot. La preuve en est qu’il a été beaucoup mieux intégré au jeu hier soir, qu’il marque sur une « passe dé » de Griezmann et qu’il lui en donne une en retour. Ou alors, c’est mes yeux. De toute façon, il est dans l’intérêt supérieur de l’équipe de France que nos deux meilleurs joueurs combinent au maximum entre eux », a préconisé Pierre Ménès, pour qui Mbappé et Griezmann sont les juges de paix de l’attaque des Bleus.