EdF : Deschamps explique le mystère de la finale

EdF : Deschamps explique le mystère de la finale

Icon Sport

Après l’annonce de sa prolongation jusqu’en 2026, Didier Deschamps est revenu sur la finale du Mondial 2022 perdue face à l’Argentine (3-3, 4-2 t.a.b.). Le sélectionneur a notamment expliqué pourquoi les Bleus ont mis si longtemps à entrer dans leur match.

Comment l’équipe de France a-t-elle pu gâcher une grande partie de sa finale ? Près de trois semaines plus tard, Didier Deschamps nous a enfin donné l’explication. Après l’annonce de sa prolongation jusqu’en 2026, le sélectionneur des Bleus a lui aussi regretté ce retard à l’allumage. Et a mis l’accent sur un problème physique chez certains joueurs face à des Argentins surmotivés.

« On n'a pas existé pendant une bonne heure, a confirmé Didier Deschamps à l’assemblée fédérale de la Fédération Française de Football. Déjà il y a la qualité de l'adversaire. On n'a pas été surpris. De notre côté, sur l'équipe de départ, il y avait quatre-cinq joueurs qui étaient moins bien physiquement. Il y a aussi un côté émotionnel. C'était la première finale pour certains, c'est particulier. » S’agirait-il du fameux virus qui a touché le groupe en fin de compétition ? Le sélectionneur n’en a pas dit davantage.

Deschamps accuse « au moins cinq joueurs »

« Après on est revenu de nulle part, a-t-il poursuivi. On les a bousculés. Je n'occulte pas la partie où il n'y a pas eu de match. Factuellement, il y avait au moins cinq joueurs sur le onze du départ qui n'étaient pas au niveau pour un tel match et face à un tel adversaire. Evidemment, il y a eu beaucoup d'émotions à partager, encore un peu plus avec ce scénario même si la fin était forcément cruelle. »

« Pendant une grande partie de cette finale, un peu trop longue à mon goût (il sourit), on était très, très loin de l'objectif qui était le nôtre. Puis on s'est rapprochés de très, très peu de ce qu'on voulait, conserver notre titre de champion du monde. Ça n'enlève en rien à tout le parcours qui nous a permis d'arriver jusqu'à cette finale », a conclu Didier Deschamps, pas loin de se dédouaner au moment où sa prolongation suscite pas mal de critiques.