La triple défaite, l'ASSE n'a pas aimé, mais pas du tout

La triple défaite, l'ASSE n'a pas aimé, mais pas du tout

Photo Icon Sport

La trêve internationale, une bonne chose ? Certains clubs le pensent mais pour l’AS Saint-Etienne, il fallait forcément mettre fin d’une manière ou d’une autre à une très mauvaise spirale. Avant la coupure, les Verts avaient enchainé des défaites face à Nice, la Lazio Rome et Caen, déchantant rapidement après un début de saison très solide. Trois revers qui n’ont pas été du goût de Christophe Galtier, qui a tenu à remettre les pendules à l’heure à l’approche de la réception d’Ajaccio, dernier de Ligue 1. Pour l’entraineur stéphanois, il ne faut pas simplement gagner samedi face aux Corses pour repartir de l’avant, il faut s’assurer qu’une telle série ne se reproduise plus. 

« Cette semaine de coupure nous a permis de faire un premier bilan après le premier quart du championnat. Il me tarde et il tarde aux joueurs de retrouver la compétition. Ce serait trop facile de dire que les deux dernières défaites en championnat ont été des accidents. Le Gazélec a peu de moyens mais beaucoup de vertus. C'est une équipe qu'il faut respecter. Nous avons failli sur une semaine. C'est quelque chose qui ne doit pas se renouveler », a prévenu un Christophe Galtier qui ne veut pas que l’avance prise sur les candidats à l’Europe que peuvent être Lyon, Bordeaux ou Monaco, soit aussi rapidement gâchée.

Share