Romeyer et Aulas ont enterré la hache de guerre

Romeyer et Aulas ont enterré la hache de guerre

Photo Icon Sport

L’avant-derby s’est bien passé, le match ASSE-OL aussi et l’après-match n’a pas donné lieu à des incidents, le bilan du choc de dimanche soir a donc démontré que tout le monde avait compris qu’il y avait tout intérêt à éviter de faire monter trop haut la température. Roland Romeyer l’a reconnu ce lundi soir sur RMC, ses rapports avec Jean-Michel Aulas se sont assagis, l’heure des vilaines polémiques étant passée. De quoi forcément se réjouir, même si les petites vannes sont toujours au programme.

« On s’est quitté avec une poignée de main et on s’est souhaité une bonne saison. Vous savez, je n’écoute pas trop je n’aime pas chambrer, je ne suis pas sur Twitter. J’ai de très bonnes relations avec lui : j’ai des relations conviviales avec tous les clubs qu’on reçoit. Jean-Michel devait être comme moi quand on perd. Il faut savoir que le rôle le plus difficile dans un match, c'est celui des dirigeants parce qu'on est stressés tout le match et on est impuissants. Les joueurs, eux, se défoulent sur le terrain », a confié le patron de l’AS Saint-Etienne, forcément heureux du résultat du derby et de la manière dont tout s’est déroulé sur et en dehors du terrain.

Share