ASSE-OL, Galtier a bien fait de mettre le bus estime Herbin

ASSE-OL, Galtier a bien fait de mettre le bus estime Herbin

Photo Icon Sport

Après la victoire de l’AS Saint-Etienne dans le derby contre l’Olympique Lyonnais dimanche (1-0), la formation stéphanoise a été la cible de nombreuses critiques. En cause, la stratégie défensive de Christophe Galtier pourtant approuvée par Robert Herbin.

Les avis sont unanimes : l’ASSE ne doit son succès face au rival lyonnais qu’à un hold-up. Et pour cause, les Verts ont subi, voire accepté, la domination de l’OL avant de concrétiser une occasion inespérée grâce à la recrue Alexander Soderlund. Du coup, les critiques pleuvent depuis dimanche, notamment chez les Gones. Mais de son côté, Robert Herbin a tenu à féliciter l’entraîneur Christophe Galtier.

« Avant le coup d’envoi, je me suis dit "Aïe, aïe, aïe, ça va être compliqué". Mais d’un autre côté, je savais que les Lyonnais, qui avaient joué le coup à fond à Paris en Coupe de la Ligue, avaient dépensé beaucoup d’énergie. Aujourd’hui, j’ai la satisfaction de constater que les Verts ont pris leur revanche sur le match aller. Cela dit, l’analyse du match est délicate. Lyon nous a fait subir une grosse pression en première mi-temps et Ruffier a sauvé la baraque. C’est la marque des grands joueurs de ne pas rater les grands rendez-vous. Il a été diabolique dans ses six mètres. On le sentait invulnérable », a commenté l’ancien joueur et coach de l’ASSE dans Le Progès.

« Il était primordial d’être rigoureux »

« Durant toute la rencontre, nous étions bien regroupés, l’équipe a formé comme un étau. Les rôles étaient bien distribués car il y avait toujours un Stéphanois pour suppléer son partenaire en cas de besoin. Ça demande de la détermination et de la discipline, en même temps qu’un engagement permanent. Christophe Galtier avait fait ce choix et je le partage car il était primordial d’être rigoureux, a-t-il souligné. J’ai aimé cette solidarité, cette complémentarité. Alors évidemment, pour l’adversaire, c’est frustrant de dépenser autant d’énergie sans réussir à prendre l’avantage. On sentait chez les Lyonnais de l’excitation, de l’énervement. Ils n’ont pas toujours fait des choix appropriés. A la mi-temps, on ne pouvait espérer que le match nul et puis Soderlund a su faire preuve de sang-froid pour marquer. » Reste à savoir si Galtier avait prévu une telle domination lyonnaise dans le jeu…

Share