OL : Lyon a laissé filer Pléa, c'est ballot mais justifiable

OL : Lyon a laissé filer Pléa, c'est ballot mais justifiable

Photo Icon Sport

Auteur d'un triplé dimanche lors de la victoire du leader niçois à Metz, Alassane Pléa n'en finit pas d'étonner. Le jeune attaquant de l'OGC Nice en est déjà à six buts cette saison, soit un de plus que Mario Balotelli, et autant que Martin Braithwaite (TFC), Bafé Gomis (OM) et Mevlut Erding (Metz). Et cela alors qu'il a été titulaire qu'à sept reprises en Ligue 1.

Du haut de ses 23 ans, Alassane Pléa semble donc exploser cette année sous le maillot niçois, lui qui a rejoint le Gym en 2014 en provenance de l'Olympique Lyonnais pour 0,5ME et un intéressement à la revente. Et l'attaquant sortait à ce moment là d'une saison de prêt à Auxerre, Claude Puel, viré de l'OL, ayant souhaité le faire venir lors du mercato à Nice.

Du côté de l'Olympique Lyonnais, où on a ramé sur le plan offensif lors du dernier mercato, on pourrait être légèrement sur les nerfs lorsque ce sujet est évoqué. Mais ce n'est pas le cas, et au contraire on estime que l'ascension d'Alassane Pléa est loin d'être terminée, même si forcément on regrette que l'OL n'ait pas profité plus longtemps de son talent. « En toute sincérité, j’ai été surpris de son départ car je lui trouvais un réel potentiel. Je le voyais bien au niveau qu’il a actuellement à l’OGC Nice et je l’imagine même un jour dans un grand club européen. Malheureusement, sa post-formation n’est sans doute pas arrivée au bon moment chez nous », avoue, dans 20 Minutes, Gérard Bonneau, qui dirige la cellule recrutement des jeunes joueurs à l'OL et qui avait découvert Alassane Pléa. Car en même temps que le buteur niçois, Lyon avait également en son sein Lacazette, Fékir, Njie, Benzia...et avec du recul il est toujours facile de réécrire l'histoire.

Share