OL : Le PSG n'était pas fort, mais Lyon n'avait plus de force

OL : Le PSG n'était pas fort, mais Lyon n'avait plus de force

Photo Icon Sport

Suite à la défaite de l'Olympique Lyonnais contre le Paris Saint-Germain dimanche soir (2-1), Jérémy Berthod a éprouvé quelques regrets pour son club rhodanien.

C'est indéniable, le club lyonnais a bougé le club de la capitale française... pendant 30 minutes, jusqu'à l'égalisation de Rabiot. Bousculé en début de match, Paris a fait le dos rond avant de passer devant et de conserver tranquillement son avantage au score. Mais pour Jérémy Berthod, ce n'est pas Paris qui a gagné ce match, mais c'est plutôt Lyon qui l'a perdu. Alors qu'il n'a pas vu un grand PSG, Pastore mis à part, le consultant avoue qu'un problème physique a gâché tous les espoirs lyonnais...

« C’est dommage car ce n’était pas un grand Paris... Ils ont été gênés par notre projet et notre envie de jouer très haut. On les a bien harcelés en début de match et ils n’ont pas existé pendant 25 minutes. On récupérait les ballons très haut. Le repositionnement de Pastore entre les lignes et son intelligence dans le jeu nous a fait mal et il est à l’origine des deux buts. On a du faire le jeu en seconde période, mais le match de Rome a pesé dans les jambes. On a manqué un peu de fraîcheur pour revenir dans la partie. On n’a pas assez existé offensivement et on a fait trop peu de différences sur les côtés », a lancé, sur OL TV, Berthod, qui a d'autant plus de regrets que Paris n'est toujours pas totalement guéri de son élimination à Barcelone.

Share