OL : L'aveu d'Aulas, il est « comme un fou » en y pensant

OL : L'aveu d'Aulas, il est « comme un fou » en y pensant

Photo Icon Sport

Encore en vie en Ligue des Champions grâce à l’égalisation de Corentin Tolisso sur le terrain de la Juventus Turin ce mercredi, l’Olympique Lyonnais a une infirme chance de continuer l’aventure et d’être au rendez-vous des 1/8e de finale en 2017. Et cette chance, vous pouvez compter sur Jean-Michel Aulas pour la jouer à fond et faire comprendre à ses troupes que cela vaut le coup de tout donner. Il faudra pour cela une victoire de Turin à Séville, ce qui n’est pas évident à l’heure actuelle et un succès de l’OL à Zagreb, pour s’offrir une finale décisive face aux Andalous au Parc OL. Un scénario déjà imaginé par le patron rhodanien.

« Je suis persuadé qu’on a notre destin entre nos mains. Le match contre Séville sera une finale pour la deuxième place dans l’hypothèse où la Juve gagnera à Séville et nous gagnerons à Zagreb. Le 7 décembre prochain, le stade pourrait être plein, en cette période de la fête des Lumières. Le Parc OL a été construit pour accueillir de grandes manifestations comme la finale de la Coupe de la Ligue cette année, mais aussi pour jouer des matchs de Ligue des champions. Ça serait tellement beau d’avoir, sur un match, la décision dans les pieds des joueurs. J’y crois comme un fou », a confié à Olympique et Lyonnais un Jean-Michel Aulas qui sait que ce type de match couperet avait porté bonheur à son équipe, qui n’avait fait qu’une bouchée de Monaco la saison passée dans le sprint final pour la deuxième place.

Share