OL : Genesio n’a pas vu le même match qu’Aulas à Lorient

OL : Genesio n’a pas vu le même match qu’Aulas à Lorient

Photo Icon Sport

La défaite à Lorient fait mauvais genre à Lyon, puisque c’est déjà la troisième en championnat sur sept rencontres. Surtout que devant, si Monaco avance bien, le PSG n’a, pour le moment, pas l’air aussi intouchable que les années précédentes. De quoi donner de gros regrets à Jean-Michel Aulas qui n’a pas hésité à passer un premier petit coup de gueule, estimant que « pendant le match on avait l’impression que Lorient qui lutte pour quitter la dernière place en voulait plus que nous qui luttons pour revenir sur le podium ». Un problème de volonté face aux équipes plus modestes de la Ligue 1, qui ferait suite au revers à Dijon ? Une théorie en laquelle Bruno Genesio ne croit pas du tout, comme il l’a expliqué sur Foot365.

« Un manque de détermination ? Je pense qu’on a peut-être eu cinq à six minutes de flottement après le but parce qu’il y a eu beaucoup de déception sur le coup mais, ensuite, on a repris la maîtrise du match. Je crois qu’on s’est encore procuré pas mal d’occasions de but pour revenir au score voire l’emporter. Je n’ai pas trouvé que mes joueurs avaient fait preuve de légèreté après le but encaissé, peut-être quatre ou cinq minutes où on a eu du mal à se remettre dedans parce qu’on a été un peu surpris. Ensuite, je pense qu’on a encore réussi à poser beaucoup de problèmes à cette équipe de Lorient. Il nous a manqué de l’efficacité offensive et peut-être un petit peu de réussite. Je n’ai pas vu une équipe qui n’a pas été mobilisée, qui n’a pas été motivée. On prend un but sur l’unique tir cadré de la partie des Lorientais. Dans ces conditions, c’est difficile d’avoir une autre analyse et de se dire que c’est un manque de motivation. Je ne crois pas, ce n’est pas ce que j’ai vu en tous les cas », a assuré Bruno Genesio, qui ne partage pas l’analyse de son président sur les raison de cette défaite. En tout cas, il faudra un autre OL pour aller chercher un ou des points à Sanchez Pizjuan cette semaine en Ligue des Champions.

 

Share