LFP : Aulas recolle un bon taquet à son nouvel ami de Guingamp

LFP : Aulas recolle un bon taquet à son nouvel ami de Guingamp

Photo Icon Sport

Au moment d'évoquer la relation entre Jean-Michel Aulas et Bertrand Desplat, on peut ressortir la célèbre maxime de Thierry Roland « ces deux-là ne passeront pas leur vacances ensemble ». Depuis mercredi, et le coup de chaud lors des élections à la Ligue de Football Professionnel, le président de l'Olympique Lyonnais et son homologue de Guingamp sont désormais les meilleurs ennemis du foot français. 

Et ce dimanche, alors qu'il est interrogé sur la situation actuelle autour de la LFP, Jean-Michel Aulas ne manque pas de mettre une nouvelle charge à Bertrand Desplat, en n'hésitant pas à comparer le patron de l'En-Avant Guingamp et son beau-père, Noël Le Graët. « J’ai été surpris de le voir émerger en pleine lumière alors qu’il ne représente pas grand-chose économiquement et j'ai été déçu par ses arguments populistes. Il y a une ambiguïté dans sa démarche, il veut s’émanciper du grand dirigeant qu’est Noël Le Graët. Dans ses yeux, on sentait l’autre jour que c’était sa revanche », lance, dans le JDD, Jean-Michel Aulas. Selon l’hebdomadaire, Bertrand Desplat et Noël Le Graët seraient « en froid » depuis plusieurs mois pour des « raisons personnelles ». Il faut le rappeler, le président de Guingamp est marié avec la fille ainée du patron de la FFF.

Share