La remarque que Rafael n'aime pas entendre à l'OL

La remarque que Rafael n'aime pas entendre à l'OL

Photo Icon Sport

Depuis son arrivée estivale à Lyon, Rafael peine à gagner sa place de titulaire. Même s'il joue régulièrement, le Brésilien doit encore s'adapter pour faire face à la concurrence, peut-être en raison d'un jeu parfois trop tourné vers l'offensive.

Avec 507 minutes de jeu en Ligue 1, Rafael n'est que le douzième joueur le plus utilisé par Hubert Fournier depuis le début de la saison. Cette statistique peut être gonflée avec la Ligue des Champions, où Rafael n'a loupé aucun match. En onze apparitions, l'international brésilien, n'a été décisif qu'à une seule reprise, avec un but à Monaco (1-1). Même s'il sort d'une bonne performance contre l'ASSE (3-0), Rafael n'est pas encore installé pour de bon dans le couloir droit lyonnais. La faute à la concurrence de Christophe Jallet ?

« Jallet est très bon. C’est un grand joueur. À Lyon, il y a de la concurrence, je le savais. Même si je peux jouer également au milieu de terrain ou latéral gauche, je sais qu’il y a d’autres joueurs à ces postes-là. Mais on peut être complémentaires. Regardez, lors de notre premier match de Ligue des champions contre La Gantoise (1-1), je suis sorti, j’ai laissé ma place à Jallet et il a marqué. Il n’y a donc aucun souci », a déclaré le latéral de 25 ans sur Lyon Capitale, qui n'a ensuite pas renié son style de jeu offensif, avec la critique que cela engendre inévitablement.

« Ma force, c’est l’attaque ! C’est vrai que je suis un joueur offensif et je ne vais pas vous dire que je suis très content d’entendre dire que je ne suis pas bon défensivement. De toute manière, on dit la même chose pour tous les latéraux brésiliens. Je peux progresser. Une chose est certaine, je vous l’ai dit, je suis déterminé et je me donne chaque fois à fond pour être le plus performant. Je découvre à peine le football français, j’ai une marge de progression », a lancé Rafael, qui a maintenant de grandes ambitions sous le maillot des Gones. « J’aimerais que les gens disent : lorsque Rafael rentrait sur le terrain, il mouillait vraiment le maillot, il ne trichait pas. Qu’il donnait 100 % de lui-même pour l’équipe. J’ai vraiment envie de laisser une trace de moi à l’OL », a-t-il lancé comme conclusion, juste pour faire languir d'impatience les supporters lyonnais...

Share