Fournier abdique devant Aulas sur le mercato de l'OL

Fournier abdique devant Aulas sur le mercato de l'OL

Photo Icon Sport

Après les départs de Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand à la fin de la saison dernière, Hubert Fournier a logiquement jugé nécessaire de recruter un attaquant cet été. Mais c’était sans compter sur la nouvelle politique de l’OL qui privilégie l’essor de ses jeunes comme Mohamed Yattara et Yassine Benzia. Du coup, Jean-Michel Aulas ne veut pas leur mettre des bâtons dans les roues en engageant un avant-centre confirmé, quitte à froisser son nouvel entraîneur qui ne lâchait pas prise avant la victoire contre Rennes dimanche : « Pour moi, il n’y a pas de débat. Je l’ai dit, je pense qu’il nous faut un attaquant. Il a son avis, j’ai le mien », a récemment déclaré Fournier dans Le Progrès. Mais à moins que les deux buts inscrits face aux Rouge et Noir aient changé la donne, il semble que « JMA » ait convaincu l’ancien coach de Reims.

« A l’heure actuelle je n’ai pas besoin d’attaquant, tous les attaquants sont sur le pont, plutôt efficaces pour la plupart, a admis Fournier en conférence de presse. Mais la réflexion était à moyen et long terme sur la saison. Après, je peux comprendre qu’on ait des contraintes qui ne nous permettent pas de le faire. Si on n’a pas d’attaquants on avancera quand même. La preuve c’est qu’on en a mis six sur les deux matchs d’Europa League et deux ce soir. C’est vrai que ce n’est pas le secteur dans lequel on est en déficit à l’heure actuelle. » Le président a raison, enfin pour l’instant… 

Share