Comment l’OL a fait craquer Newcastle pour Kemen

Comment l’OL a fait craquer Newcastle pour Kemen

Photo Icon Sport

C’est peut-être la recrue la moins attendue de l’été à Lyon. Le club rhodanien, qui avait déjà fait venir des espoirs prometteurs comme Gueida Fofana ou plus récemment Maxwel Cornet, a engagé Lucas Tousart dans la dernière journée du mercato. Mais cela n’a pas empêché le club rhodanien, visiblement ragaillardi par les retombées du transfert d’Anthony Martial à Manchester United, de boucler la venue d’Olivier Kemen. Un joueur auquel Newcastle semblait tenir, puisque son entraineur Steve McClaren avait déjà répondu aux offensives des clubs européens sur son milieu de terrain. « Je l’aime bien, je l’appelle le nouveau Cheicky (ndlr : en référence à Cheick Tioté, le roc de Newcastle au milieu). Il est encore jeune, a encore beaucoup de travail, mais a un bel avenir chez nous », avait lancé l’ancien sélectionneur anglais. Et pourtant, quelques jours plus tard, l’OL a récupéré Kemen pour un montant inférieur à 1 ME (hors bonus). 

La raison de ce transfert, pour le journal local Shieldsgazette, est très simple. McClaren avait beau apprécier le joueur, il ne comptait pas l’aligner cette saison en équipe première en raison de la concurrence. Le joueur n’ayant pas fait son trou et un séjour d’une saison supplémentaire en réserve ne l’emballant pas vraiment, l’idée d’un transfert a progressivement été acceptée lorsque Lyon s’est présenté avec la meilleure offre. A noter que Monaco avait aussi tenté de faire venir le joueur, avec une première proposition à 0,5 ME refusée, sans que l’ASM ne donne suite. 

Share