Aulas ne croit pas que l'OL soit déjà mort en Europe

Aulas ne croit pas que l'OL soit déjà mort en Europe

Photo Icon Sport

Revenu mercredi après-midi de Russie avec son équipe, le président de l'Olympique Lyonnais admet que son club a pris un petit coup de massue à Saint-Pétersbourg. Mais pour Jean-Michel Aulas tout est encore possible, et notamment une qualification de l'OL pour les huitièmes de finale. Pour cela, le boss de Lyon compte sur trois victoires lors des trois derniers matches.

« C’est une défaite qui fait de la peine et met peut être fin aussi à nos espérances les plus folles de finir à la première place dans ce groupe. Car au moment du tirage on imaginait pouvoir terminer premier. Il faut prendre du recul, et il faut voir que cette équipe du Zénith est une grande équipe avec de grands joueurs (…) Tout avait été organisé parfaitement bien par Hubert Fournier et le staff pour mettre les joueurs devant leurs responsabilités, il fallait gagner pour reprendre espoir, même si cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus d’espoir. Mais il fallait résister et attaquer très fort pendant la première mi-temps et ne pas se mettre en danger. Au bout de deux minutes, on s’est mis dans la pire des situations car on savait que cette équipe du Zénith aimait mener des contres meurtriers. Et se mettre dans cette situation, c’était mettre l’équipe en difficulté pour le résultat (…)  Je n’irai pas jusqu’à tirer des conclusions définitives sur ce qu’il s’est passé. Je pense qu’il reste une petite chance de finir avec dix points et avec dix points on a la possibilité de se qualifier », prévient Jean-Michel Aulas, décidé à maintenir toute sa confiance à son équipe et son staff, même si forcément le patron de l’Olympique Lyonnais doit bouillir devant ce début de saison loin de tenir toutes ses promesses. Mais l’heure n’est pas encore à faire le bilan.

Share