OM : Sauver l'OM ? Entre viande gratos et protection policière, il dit non

OM : Sauver l'OM ? Entre viande gratos et protection policière, il dit non

Photo Icon Sport

Aujourd'hui, personne n'a la légitimité pour dire qu'il connaît mieux le business du football français que Jean-Claude Darmon. À 74 ans, son histoire parle pour lui. Dans les années 1990, il a tout simplement transformé le football français en business model.

Depuis quelques semaines, le créateur de la célèbre agence Sportfive suit de très près le dossier de la vente de l'Olympique de Marseille. Au début du mois de mai, « le grand argentier du foot français » avouait même connaître une personne susceptible de racheter le club olympien. Mais depuis les choses n'ont pas bougé. Alors est-il prêt à faire lui-même le pas pour aider financièrement Marseille ? Sans détour, il a répondu à cette question sur RMC. « Racheter l'OM ? L'expérience m'apprend ceci : surtout je ne reviendrai pas à l'OM. Ni à l'OM, ni ailleurs. S'il y a un club à sauver, c'est l'OM. Je suis prêt à m'impliquer, mais je n'ai pas envie d'être président. C'est une ville pas facile, quand vous gagnez trois matchs, le boucher ne vous fait plus payer la viande, quand vous perdez trois matchs, tu sors sous protection », a avoué Darmon, ne se sentant plus prêt à affronter tout cela et qui préfère donc avertir les candidats au rachat que l'OM n'est pas un club facile à diriger.

Share