OM : Le 0-0, le Vélodrome, l'effectif... Garcia explique son OM

OM : Le 0-0, le Vélodrome, l'effectif... Garcia explique son OM

Photo Icon Sport

Nouvel entraîneur de l'Olympique de Marseille depuis le 20 octobre dernier, Rudi Garcia n'a pas encore goûté à la victoire en championnat. Pire encore, son équipe n'a pas marqué le moindre but en deux rencontres, toutes deux terminées par un match nul et vierge contre le PSG et Bordeaux.

Dimanche soir face aux Girondins (0-0), l'OM a pourtant montré un meilleur visage que contre Paris, mais malgré de nombreuses occasions et 10 tirs, l'équipe phocéenne n'a pas trouvé le chemin des filets. Et c'est cette non-efficacité devant la cage adverse que le coach Garcia a voulu souligner après la rencontre, avant d'aborder ses grands débuts au Vélodrome, et de parler de l'avenir de son groupe, qu'il souhaite faire progresser via plusieurs leviers.

« Je suis satisfait en globalité, juste déçu de ne pas avoir gagné, de ne pas mettre ce but qui aurait récompensé nos efforts offensifs en seconde période. En première, je nous ai trouvé un peu timides. On a souffert du pressing bordelais et aussi d'un Bafé Gomis trop diminué. Aaron Leya Iseka, on ne peut pas en vouloir au gamin, c'est un jeune joueur, il a raté deux occasions, mais cela veut dire qu'il était bien placé. Il nous a manqué un but pour être à la hauteur du Vélodrome, c'était juste magique qu'ils soient 57 000. Les supporters sont prêts, pas nous. Mais il faut être positif, on est en construction, il y a du travail, on le sait, mais il y a plus de positif que de négatif. En dix jours, les joueurs ont montré des signes d'éveil, d'écoute, et alors que Bordeaux a des joueurs ultra rapides devant, je n'ai pas le souvenir d'une occasion importante des Girondins. Il faut être indulgent notamment avec les jeunes, on a vu un bon Maxime Lopez, aussi, ils sont l'avenir de l'OM, mais ne peuvent pas jouer comme des vieux briscards. Il faut laisser du temps à cet effectif. Les joueurs doivent assimiler les consignes et se comprendre. Les axes de progression ? On doit avoir une possession pas stérile, il faut trouver des espaces, les défenseurs doivent être moins frileux. Pour avoir de la continuité sur tout un match, il faut aussi plus de confiance », a avoué, en conférence de presse d'après-match, Rudi Garcia, qui estime donc que son équipe va progresser sous ses ordres dans les semaines à venir dans l'objectif de rendre fier le Stade Vélodrome.

Share