OM : Diarra le mercenaire, Anigo s'attaque aux Marseillais

OM : Diarra le mercenaire, Anigo s'attaque aux Marseillais

Photo Icon Sport

Elu capitaine de l'Olympique de Marseille par ses coéquipiers, Lassana Diarra envisage toujours de quitter le club phocéen près d'un an après son arrivée l'été dernier.

Malgré la fermeture du marché des transferts en France, le milieu de 31 ans peut toujours rejoindre une formation du Moyen-Orient comme Al Jazira, avec qu'il est actuellement en discussions. Et bien évidemment, si l'international français souhaite rejoindre le club émirati, ce n'est pas pour le projet sportif… Une attitude qui lui vaut le surnom de « mercenaire » chez certains supporters marseillais, à qui José Anigo s'est adressé.

« Il y a ceux qui comprennent… et puis il y a les autres… Ceux qui le qualifient de mercenaire ! Franchement, il ne mérite pas d'être traité de la sorte, a réagi l'ancien dirigeant de l'OM sur le site de France Football. Il y avait certainement un "deal" entre le joueur et Labrune. Pour le club, c’était du gagnant-gagnant. Et, pour moi, sa saison dernière fut en tout point exemplaire, sur le terrain et en dehors. Il a même retrouvé la sélection nationale malgré la petite saison de son équipe. Alors en quoi a-t-il pu décevoir les gens ? Il a voulu un meilleur projet ? Ok, c'est la logique même de tout bon pro qui recherche toujours mieux. »

Anigo répond aux « grincheux »

« La saison passée, il était à un tel niveau qu'il a récupéré le brassard car il fait l'unanimité auprès de ses coéquipiers et au sein de son club, a rappelé Anigo. Alors les grincheux diront qu'il a toujours quitté ses clubs par la petite porte mais, après tout, est-ce important ce que les gens pensent ? (...) Alors je ne ferai pas partie des grincheux mais plutôt de ceux qui garderont l'image d'un joueur qui a réussi une très bonne saison et qui a permis à l’OM de moins souffrir dans une saison qui fut éprouvante à tous points de vue. Lass’, que tu restes ou que tu partes, respect ! » Rappelons que Diarra a écopé d'une amende de 10 M€ pour rupture de contrat abusive au Lokomotiv Moscou, d'où sa recherche d'un contrat plus alléchant.

Share