Le syndrome du Vélodrome n’existe pas, l’OM va le prouver

Le syndrome du Vélodrome n’existe pas, l’OM va le prouver

Photo Icon Sport

Vainqueur sur la pelouse du Stade Rennais jeudi (0-1), l’Olympique de Marseille bascule enfin dans la première partie de tableau en championnat. Mais pour y rester, il faudra mettre un terme à une mauvaise série au Vélodrome.

Quatrième victoire consécutive à l’extérieur pour Marseille en Ligue 1 ! Suffisant pour se rapprocher du peloton de tête, ce qui correspond davantage aux objectifs du club phocéen. Encore faudrait-il confirmer au Vélodrome, là où les Olympiens restent sur cinq matchs sans victoire en championnat. Battre Montpellier dimanche (14h) devient donc obligatoire pour les coéquipiers de Lassana Diarra, sorti sur blessure à Rennes, sous peine de confirmer ce qui ressemble de plus en plus à un syndrome.

« Le plus important est de gagner, on verra demain (vendredi) pour ma situation. Tout n'est pas parfait, mais l'essentiel est fait. C'est bien de passer dans la première moitié de tableau, j'espère que ce ne sera pas la dernière. Ça fait du bien d'enchaîner à l'extérieur. Maintenant, il faut essayer de reproduire ça à domicile pour faire une série, a réagi le milieu marseillais après la rencontre. On ne va pas dire qu'il y a le syndrome du Vélodrome car c'est un très beau stade. C'est une somme de détails, d'erreurs qu'on doit gommer. On est content d'avoir gagné et on va savourer. Il faudra compter avec l'OM, on va essayer de titiller ceux qui sont devant nous. » Après tout, Marseille n’est qu’à cinq points du podium.

Share